Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Zaiko Langa Langa

Generation 1975

Formé dans les années 1970, quand le Congo s'appellait Zaïre. Plusieurs musiciens célèbres ont débuté leurs carrières dans ce groupe, comme Papa Wemba, Bozi Boziana, Dindo Yogo, Pépé Felly, Evolocko Jocker et Nyoka Longo. Plusieurs autres groupes sont sortis de cette formation, la plupart avec un certain succès, comme Isifi Lokole et Yoka Lokole, Viva La Musica, Langa Langa, Zaiko Familia Dei, Anti Choc, Choc Stars, et Zaiko Nkolo Mboka. Le nom Zaïko est formé à partir du nom Zaire ya bankoko, signifiant « Zaïre des ancêtres » en lingala.


Le groupe Zaïko Langa Langa est formé en 1970 sous le nom Orchestra Zaïko. Les membres sont à l'époque Papa Wemba, Evolocko Lay Lay, Zamungana et Nyoka Longo. La troupe a révolutionné la musique congolaise en adoptant un rythme plus rapide, abandonnant les instruments à vent et mettant en avant la batterie et les solos de guitare. Leurs scènes sont habituellement animées par une douzaine de danseurs. Vers 1973, le groupe était devenu un des groupes les plus populaires du Zaïre. Evolocko Jocko, considéré comme le membre le plus populaire, aurait inventé la cavacha, une danse populaire à travers l'Afrique centrale et de l'Est durant les années 1970.

Deux ou trois années plus tard, le groupe commença à se diviser. Papa Wemba et Bozi partirent. Lengi Lenga rejoignit Zaiko Langa Langa, afin de remplacer Papa Wemba.
Vers la fin des années 1970, le groupe a été à son apogée, avec comme membre : Nyoka Longo, Lengi Lenga, Bimi Ombale, Dindo Yogo, Evolocko et Bozi Boziana, avec les musiciens Meridjo et Bapius. Leurs chansons étaient plus raffinées, mieux arrangées et plus harmonieuses. Les concerts étaient mieux chorégraphiés.
Quelques années plus tard, Evolocko et Mavuela partirent pour former Isifi Lokole qui se divisa en Yoka Lokole et Viva La Musica.
À la fin des années 1980, les désaccords dans le groupe divisèrent la troupe en deux factions : Nyoka Longo avec Meridjo et Dindo Yogo formèrent Zaiko Langa Lango et Bimi Ombale avec Lengi Lenga et Ilo Pablo formèrent Zaiko Langa Langa Familia Dei. Les deux groupes ont connu des succès.

Source wikipedia


Par BaSango.com
Rédigé le Lundi 16 Juillet 2007 à 17:15 | Lu 3590 commentaire(s)





À lire aussi :
< >

Vendredi 16 Juillet 2021 - 12:33 Spot QAFF 2021

Samedi 5 Juin 2021 - 20:16 QAFF CONGO 2021

L'OEIL DE BASANGO | LISAPO | TAM-TAM | TENTATIONS | ÉCONOMIE | DÉCOUVERTE | BASANGO TV | BONS PLANS







    Aucun événement à cette date.




Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018




Facebook
Instagram
Twitter