Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Un nouvel élan socialiste

La condition des Noirs de France

Natif de Kinshasa, le socialiste jauressien Gaspard-Hubert Lonsi Koko met carrément les pieds, dans l'ouvrage qu'il vient de publier chez L'Harmattan, entre autres dans les relations franco-africaines et décrit la condition des Noirs de France.


La France du XXIe siècle

Un nouvel élan socialiste
Il y a des évidences qui rassurent : le coeur humain bat à gauche... et le socialisme, en tant qu'idéologie, reste - fort de son centenaire - l'idée la plus humaniste du monde ! Mais la gauche socialiste est seule capable de transcender les sensibilités politiques en gestation.
Afin de mener en France des combats pour que vivent à jamais la Liberté, l'Egalité et la Fraternité, ne faudrait-il pas provoquer de réels bouleversements pouvant imposer des lois équitables et équilibrées ?
Certes, l'avenir de la France est indissociable de la construction européenne. Mais sa grandeur ne sera à son zénith que lorsque sa nouvelle dimension et son ambition pour le troisième millénaire oeuvreront en vue de l'émergence des démocraties à travers le monde.
Cet essai n'est pas un simple témoignage d'un militant engagé, mais une réflexion de fond qui encourage la France à redécouvrir le socialisme. A l'heure où s'élabore le futur projet du Parti Socialiste relatif à l'élection présidentielle de 2007, cet ouvrage se veut résolument optimiste et tourné vers l'avenir.
Un avenir où, enfin, la volonté politique fera triompher les choix collectifs au détriment des choix individuels et autres discriminations. Ainsi, un nouvel élan socialiste pourra-t-il ouvrir des horizons nouveaux à une société en mal de repères.

Editions L'Harmattan
ISBN : 2-7475-8050-4
Format : 16 x 24 cm
19,50 euros
212 pages


Gaspard-Hubert Lonsi Koko dédicacera son ouvrage, Un nouvel élan socialiste,
le lundi 12 septembre 2005 à 19 h 00
à l'Espace L'Harmattan
21 bis, rue des Ecoles - 75005 Paris
Tél. : 01.40.46.79.14
Courriel : diffusion.harmattan@wanadoo.fr

M° Maubert-Mutualité ou Cardinal Lemoine - Contact : Virginie Hureau

[http://www.lonsi-koko.net]URL:http://www.lonsi-koko.net

E-mail : contact@lonsi-koko.net

contact@lonsi-koko.net
Rédigé le Lundi 12 Septembre 2005 à 00:00 | Lu 2995 commentaire(s)




À lire aussi :
< >

Mercredi 28 Novembre 2018 - 01:45 Hem' sey Mina

Lundi 9 Juillet 2018 - 23:24 Seun Kuti

A Lire | A Ecouter | A Voir | Life Style | Mémoires









Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018





Facebook
Instagram
Twitter