Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Tournée Stromae

Pourquoi il n'a pas joué à Kinshasa

Stromae a dû quitter l'Afrique jeudi pour l'Europe à cause d'une "urgence médicale". Son concert, initialement prévu samedi à Kinshasa, en RDC, a été annulé.


Tournée africaine : Stromae, le 10 juin 2015, en concert sur l'esplanade du Palais des Congès  à Brazzaville : © Wilfrid Massamba
Tournée africaine : Stromae, le 10 juin 2015, en concert sur l'esplanade du Palais des Congès à Brazzaville : © Wilfrid Massamba
Stromae n'a pas chanté ce samedi à Kinshasa. Les organisateurs du spectacle ont été "au regret de devoir annuler le concert" de Stromae. La star belge a dû "rentrer en Europe" pour une "urgence médicale", a déclaré à la presse Alain Yav, administrateur directeur général du groupe de communication Pygma. Il est en "Europe depuis hier (jeudi) matin", a précisé M. Yav, sans pouvoir préciser les raisons médicales qui ont poussé le musicien à partir.

Les billets seraient remboursés
Plus tôt, un employé de Pygma avait dit à l'AFP que l'interprète de "Papaoutai" devait traverser le fleuve Congo dans la matinée depuis Brazzaville, où il s'est produit mercredi soir, afin de regagner Kinshasa. Jeudi soir, Pygma avait expliqué le retard du chanteur à Kinshasa par un problème de visa rencontré par certains techniciens de sa tournée. M. Yav n'a pas été en mesure de dire si le concert de Stromae prévu le 20 juin à Kigali serait maintenu. Stromae, Paul Van Haver de son vrai nom, a commencé le 13 mai à Dakar une tournée africaine qui devait le conduire dans huit villes. Kinshasa était l'avant-dernière étape de son périple, qui devait prendre fin au Rwanda, pays d'origine de son père. Pygma a annoncé que les billets achetés à Kinshasa seraient remboursés.



Source afrique.lepoint.fr

Le Point Afrique
Rédigé le Lundi 15 Juin 2015 à 10:19 | Lu 648 fois | 0 commentaire(s)






À lire aussi :
< >

Mercredi 18 Novembre 2020 - 23:35 Sammy Baloji

Samedi 11 Juillet 2020 - 23:49 MED'INNOVANT AFRICA

L'OEIL DE BASANGO | LISAPO | TAM-TAM | TENTATIONS | ÉCONOMIE | DÉCOUVERTE | BASANGO TV | BONS PLANS









Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018





Facebook
Instagram
Twitter