Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

SINGUILA

Un retour au origines bien réussi

Le Congo a en effet rendu un hommage bien mérité à l’enfant du pays Singuila qui s’est produit à Pointe noire et à Brazzaville à l’occasion de la Saint valentin 2008. Cet empressement s’est exprimé très tôt à l’aéroport international de Brazzaville où des dispositions particulières étaient prises afin de recevoir avec dignité l’enfant du pays.



Et le public n’a pas été déçu. En effet Singuila, accompagné du chanteur malien MOKOBE, ont gratifié le publia congolais avec des concerts digne de nom.

A pointe noire ou à Brazzaville le public a répondu très nombreux. A chaque fois qu’un artiste était sur scène, ils étaient de milliers à entonner leurs chansons avec émotion.

Singuila est vraiment l’enfant du pays. A point noire par exemple ses concerts étaient aussi honorés par sa maman. Ce qui a fait dire à Jeanne une des fans de Singuila qu’il fait notre fierté et montre aux yeux de tous qu’il est bien attaché à ce pays.
Oui, tout brazza et tout ponton a vibré sous le son de c‘est trop, de ma nature, de ma conscience ou de l’enfant du pays ...

Après le concert Paul et Ruth n’ont pas caché leurs joies en disant avec émotion d’ailleurs que Singuila est l’un des plus grands musiciens qui a bien trouvé sa place dans le Rn’b , et notre joie est plus grande parce qu’il est congolais, il défend valablement les couleurs du Congo à l’étranger .
Pour Claudia Lemboumba Sassou Nguesso : Singuila est un modèle de réussite pour la jeunesse et une fierté nationale pour nous. ce voyage lui a permis de retrouver ses racines congolaises.

Le point final de cette consécration c’est l’audience que le chef de l’état congolais Denis Sassou Nguesso a rendue à ces artistes. Pour Le Président c‘est une façon d’encourager ces jeunes qui portent haut les couleurs de L’Afrique en Europe, Mokobe pour le Mali et Singuila pour le Congo.
A la sortie de cette audience Singuila a déclaré à la presse présidentielle qu’il était très enchanté d’être reçu par le président qui, en tant que père, a su bien l’encourager. Il a dit en plus d’être content de revenir au pays et de retrouver ses amis d’enfance et les endroits qui lui ont rappelés son enfance et surtout de retrouver ses parents. Il a de plus promis de revenir de temps en temps au pays.


Notons que Singuila avait quitté le Congo il y a plus de 10 ans et il est l’auteur de plusieurs chansons axé principalement sur l’amour. Il est avec les Passi, Mistik, abdel malik quelques figures de proue qui font la fierté du Congo.
Le public congolais l’a vivement remercié pour ce retour aux sources

De Genséric Fresnel BONGOL TSIMBA
Correspondant permanent de basango.com au Congo



De Genseric Fresnel TSYMBHAT-BONGAUL
Rédigé le Mardi 19 Février 2008 à 12:38 | Lu 4615 commentaire(s)





À lire aussi :
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 22:52 WANURI KAHIU

Lundi 29 Juin 2009 - 00:29 MAÎTRE GOTÈNE

Focus | Confidences | Lettres d'Afrique | Diaspora







    Aucun événement à cette date.




Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018




Facebook
Instagram
Twitter