Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

PUTUMAYO WORLD MUSIC

BASANGO (Distributeur Officiel au Congo)

Permettre au public de découvrir la diversité des musiques du monde. La mise en place d’un mode de distribution différent : bou¬tiques du commerce équitable, de cadeaux, de déco, d’objets du monde, aéroports, librairies, musées... Le soutien à des projets de développement.


PUTUMAYO WORLD MUSIC
L’entreprise PUTUMAYO a été créée en 1993 pour initier le public à la diversité musicale du monde entier. Depuis, elle s’est rendue célèbre pour ses compilations de grande qualité, dans un secteur pour le moins agressif.

La sélection des musiques revient à Jacob Edgar, ethnomusicolo¬gue et musicien, et s’articule dans le respect des expressions artistiques locales. Chaque compilation évoque ainsi l’esprit d’un lieu, d’une culture, d’un pays. Les illustrations des pochettes, vivantes et colorées, incarnent un des objectifs de l’entreprise : la rencontre entre tradition et modernité. Elles sont signées Nicola Heindl.
En 2002, l’entreprise crée une collection de CD destinée aux en¬fants «PUTUMAYO Kids», afin de les sensibiliser aux richesses d’autres cultures.

Depuis ses débuts, PUTUMAYO a soutenu des programmes de développement en reversant une partie de ses bénéfices à des ONG pré¬sentes dans le monde entier : Oxfam, Terre des Hommes, Amnesty Inter¬national, Action contre la faim, Search of the Commom Ground...En tout, près de un million de dollars ont ainsi été affectés à des actions concrètes. L’entreprise privilégie un mode de distribution atypique. Le label se déve¬loppe et s’impose. PUTUMAYO dispose désormais de 21 bureaux dans 25 pays.


By Putumayo
Rédigé le Mercredi 15 Décembre 2010 à 13:58 | Lu 948 fois | 0 commentaire(s)


Tags : music, putumayo




À lire aussi :
< >

Lundi 28 Mars 2016 - 12:05 Le jazz éthiopien ne meurt jamais

Mardi 11 Août 2015 - 17:19 "Tombouctou" le nouveau clip d'Inna Modja

A Lire | A Ecouter | A Voir | Life Style | Mémoires









Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018





Facebook
Instagram
Twitter