Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Omar Defunzu

Ambassadeur de l'humour gabonais au Firho 2012

Parmi les humoristes que comptent la 5ème édition du (FIRHO) qui se tient depuis le 5 avril 2012 à Ouagadougou, Bobodioulasso et Koudougou, figure en bonne place le gabonais Omar Defunzu. L'artiste a conquit le public du Burkina depuis 2009.


Omar Defunzu
Omar Defunzu
Guiguabuguy Goedefroid à l'état civil, Omar Defunzu est l'humoriste le plus en vue au Gabon. Chanteur, auteur compositeur, producteur, il est aussi le Directeur du festival international de l’humour africain (FIHA). Pour tous les Gabonais,Omar Defunzu est un comédien hors pair! dès qu'il prends le micro tout le monde est plié de rire!!!. Normal, son parcours n'est pas des moindres, mais c'est surtout ses dons de rieur qui font de lui l'ambassadeur de ce genre artistique sur les scènes internationales. Il marque une fois de plus, sa présence au festival international du rire et de l'humour de Ouagadougou (FIRHO). Le public de Brazzaville et de Pointe-Noire auront l'occasion de le découvrir à l'occasion de la 5ème édition de tuSeo, du 22 au 27 octobre 2012 à Brazzaville et à Pointe-Noire à l'espace Basango Point Culturel.

Le 19 décembre 1994, débute la carrière humoristique d'Omar Defunzu dans le groupe humoristique nommé «Makoko et les sans confiances», sous la houlette de « Roi Makoko » humoriste d’origine camerounaise vivant au Gabon. Quelques temps après cette initiation au métier de comédien, il devient l’un des comédiens les plus appréciés de l’émission «au théâtre ce soir» sur la première chaîne de télévisions gabonaise RTG 1. 1995, il participe au stage de formation d’acteur et de metteur en scène organisé par l’humoriste camerounais, professeur d’arts dramatiques Oncle Otsama (Daniel Ndo). Un stage qui lui permet d’être le seul stagiaire retenu pour faire la première partie du spectacle de cette grosse pointure de l’humour africain avec son premier sketch en One Man Show intitulé « l’alphabet ». A l’issue, de ce stage, Defunzu crée avec une partie des stagiaires, le Cercle de Recherches Artistique de Libreville (C.R.A.L) qui avait pour objectif de développer les différentes expressions artistiques. Au cours de la même année, la RTG crée un programme de divertissement dénommé «Rire à Gogo». Pour animer ce programme, la RTG 1 sollicite le C.R.A.L. Du lundi au vendredi, pendant 2 ans, de 1995 à 1997, ce programme sera le mieux suivi du pays. Le groupe humoristique finira par être appeler par le public, Rire à gogo.
En 1998, Omar Defunzu quitte le groupe humoristique qui s’est imposé à travers la première chaîne sur toute l’étendue du territoire national pour une carrière solo. En 2008, il crée sa société culturelle nommé ODO Production. Au cours de la même année, il crée le Festival International de l’Humour Africain (FIHA).


Festivals
2003 : du 07 au 12 juillet FESCARY à Yaoundé au Cameroun
- Du 30 juillet au 02 août FIHA à Libreville Gabon
- Du 07 au 09 août : RIRE Ô GRAS à Cotonou Bénin
- Du 20 AU 24 août : FIRA à Abidjan côte d’ivoire
du 06 au 12 mars 2009 : FIHRO à Ouagadougou Burkina Faso

Discographie
1997: sortie de « MAN GHANA », premier album audio de l’histoire
de l’humour au Gabon avec le RIRE A GOGO.
1998: le groupe récidive avec un 2ème album intitulé «Le retour de man Ghana»
1998: il quitte le groupe pour une carrière solo.
1999: il sort l’album «Démarrage en côte »
2001: sortie de «Laissez-Passer»
2005: sortie de «Passeport diplomatique»
2009: sortie de «Matraquage»

Filmographie
- Choix et accident de Draed Pol Mouketa
- Dôlè et l’ombre de liberty de Imunga Ivanga
- les couilles de l’éléphant d’Henry Joseph Koumba

Spectacles
1998: « l’alphabétisation » joué dans toutes les salles du pays.
2001: « Fifty fifty » joué dans toutes les salles du pays.
2005: « Ngouala » joué au Gabon et en France( Montpellier,
Saint Étienne, Poitier
2006: «Ngouala » joué en Tunisie (Tunis)
2007 :«Ngouala » au Maroc (Casablanca)
2008: «Immigration choisie» joué au Burkina Faso (Ouagadougou), en France (paris) au Maroc (Casablanca), au Benin (Cotonou), en Côte d’ivoire (Abidjan)











Lauryathe Bikouta
Rédigé le Vendredi 6 Avril 2012 à 13:12 | Lu 3665 fois | 0 commentaire(s)






À lire aussi :
< >

Vendredi 3 Janvier 2020 - 00:33 Jeune, noire, avant-gardiste

Profil | Vue de Basango | Coup de coeur | Histoire de... | Le Festival









Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018





Facebook
Instagram
Twitter