Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Le Congo passe à la télévision numérique

TNT Africa, c'est la Télévision Numérique pour Tous

Promouvoir l'émergence des réseaux numériques, contribuer à l'assainissement du secteur de la télédistribution, offrir aux ménages une solution riche et diversifiée à des tarifs concurrentiels, apporter le meilleur service, plus de 60 chaînes nationales et internationales, une image numérique et un son stéréo, une technologie sans parabole. Voici ce que Digital Network Africa propose aux Congolais depuis le lancement de TNT Africa.


La télévision numérique terrestre (TNT) permet aux foyers raccordés avec une simple antenne "râteau" (soit plus de 90% des foyers de Pointe-Noire ) de recevoir un grand nombre de chaînes publiques ou privées, nationales ou internationales, payantes ou gratuites. D'ici au 15 juin 2015, la TNT sera la norme unique de diffusion terrestre.

Annoncée en grande pompe dans plusieurs pays africains, la Télévision Numérique Terrestre (TNT) est désormais une réalité au Congo. Lancé par Digital Network Africa, Pointe-Noire a amorcé son virage technologie en octobre 2014. Les décodeurs (D Box TV) indispensables pour les conversions des signaux numériques sont disponibles à l'agence TNT Africa à Pointe-Noire. A ce propos « le Congo est sur la bonne voie pour respecter le délai fixé par l’UIT (Union Internationale des Télécommunications) au 15 juin 2015 pour basculer au tout numérique ». Sur ce point, le Congo aura pris de l’avance.

Le passage à la TNT au Congo est d’une importance capitale pour les chaines locales car le paysage audiovisuel congolais manque de chaînes thématiques, il n'existe pas de « chaînes thématiques » nationales axées sur les principaux sujets d'intérêt pour le public congolais : pas de chaîne spécialisée dans le sport national, aucune chaîne locale dédiée au thème de la « découverte » ou au thème « fictions », peu ou pas de contenu associé aux thèmes « informations », « jeunesse » ou « musique », qui sont les principaux avantages concurrentiels d'autres plateformes audiovisuelles (satellite).

Au Congo, comme dans la plupart des pays d'Afrique le marché de la publicité télévisée est très faible et non structuré, et ne permet pas à un grand nombre de chaînes privées d'être rentables. Analysys Mason* a récemment animé une séance de travail avec des producteurs et des diffuseurs à Douala au Cameroun. Un des messages clairement exprimé lors de cette rencontre est que le contenu local compte pour les chaînes et leurs téléspectateurs.

*Analysys Mason : Société de Conseil spécialisé dans les télécoms, médias et technologie

WILFRID MASSAMBA
Rédigé le Vendredi 10 Avril 2015 à 10:48 | Lu 2462 fois | 0 commentaire(s)






À lire aussi :
< >

Jeudi 26 Août 2021 - 18:12 Dulcie September

Vendredi 16 Juillet 2021 - 22:14 Sardoine Mia

L'OEIL DE BASANGO | LISAPO | TAM-TAM | TENTATIONS | ÉCONOMIE | DÉCOUVERTE | BASANGO TV | BONS PLANS







    Aucun événement à cette date.




Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018




Facebook
Instagram
Twitter