Connectez-vous
BASANGO
L'OEIL DE BASANGO

Dulcie September - 26/08/2021 | WILFRID MASSAMBA

Documentaire à suspense retraçant le meurtre de la militante anti-apartheid Dulcie September. L'histoire voyage du cœur de Paris en mars 1988, à la recherche de la justice en 2021. Par le réalisateur Sud Africain Envers Samuel , ce documentaire est en sélection Officielle au #QAFF3.

Sardoine Mia - 16/07/2021 | Anna Chiara Coppola

Sourire éclatant, voix douce, mains qui bougent au rythme de ses histoires, Sardoine Mia est une jeune artiste née et élevée au Congo. Son intérêt et sa passion pour l'art ont été plus fort que ses...
1 2 3 4 5 » ... 69

Yahima Torres - 28/10/2010 | Par Pamela Messi

Au premier regard, Abdellatif Kechiche a choisi l’explosive YAHIMA TORRES pour incarner sa Vénus noire, une jeune Africaine qui se rêvait artiste et devint le jouet d’Européens aux fantasmes pervers. Un rôle violent, bouleversant, qu’elle endosse avec assurance. Portrait d’une débutante qui a trouvé sa voie.

Nafissatou Dia Diouf - 01/04/2015 | Par Julien Le Gros

Elancée, la voix chantante roulant légèrement sur les « r », Nafissatou Dia Diouf porte fièrement son identité sénégalaise. Son discours comme son écriture sont à la fois pudiques et sans fards....

KURA SHOMALI - 07/09/2015 | Roxana Azimi

Le travail récent de ce peintre des environs de Kinshasa est d’inspiration photographique. Il injecte des couleurs sonores aux images de grands photographes africains.
1 2 3 4 5 » ... 9

Jhonny Hendrix Hinestroza - 10/09/2019 | Nicolás Quiñones

Jhonny Hendrix -uno de los productores más activos del cine colombiano- regresa a las pantallas·con su nuevo film como director, “Saudó – Laberinto de almas”. Tras su debut como realizador con “Chocó”, en 2012, el realizador vuelve a retratar el lugar que da título a su ópera prima con “Saudó – Laberinto de almas”.

Jeison Riascos "El Murcy" - 27/06/2019 | Juanita ESLAVA

El próximo 6 de Julio se realizará la exposición fotográfica del fotógrafo chocoano Jeison Riascos, El Murcy. Con una retrospectiva de las protestas realizadas en Quibdó durante el paro cívico de 2016 y 2017.

Laolu Senbanjo - 26/10/2017 | PAR ROGER MAVEAU

Le Nigérian a le vent en poupe grâce à sa participation au nouvel opus de Beyoncé. Depuis, il engrange de prestigieuses collaborations.
1 2 3 4 5 » ... 9

Fiston MAKETA - 26/03/2021 | WILFRID MASSAMBA

Artiste peintre congolais (RDC), FISTON MAKETA grandit à Kinshasa. Enfant, il s’intéresse au dessin et crayonne sur le sol ; adolescent, il peint des panneaux publicitaires pour gagner sa vie. En...

La belle résistance du marché de l'art contemporain africain - 11/07/2020 | Sylvie Rantrua

L'Afrique attire encore. Confirmation en a été faite lors de la dernière vente aux enchères organisée par Piasa. Les acheteurs sont toujours là.

Jeune, noire, avant-gardiste - 03/01/2020 | Valentin Pérez

Œuvrant au carrefour de l’art et de la mode, s’amusant à déjouer les stéréotypes, ces artistes américains, éthiopiens, nigérians ou britanniques sont courtisés par les magazines, galeries et musées du monde entier. Leurs univers sont exposés à New York et réunis dans « The New Black Vanguard ».
1 2 3 4 5 » ... 33

Alain Mabanckou - 01/12/2014 | Propos recueillis par Roll Mbemba

Amoureux de la musique, l’écrivain congolais, Alain Mabanckou, prix Renaudot 2006, est à la tête d’une grande famille, « Black Bazar », qui accueille depuis 2012 les meilleurs musiciens d’Afrique et de la diaspora.

LES NOUVEAUX VISAGES PÂLES - 18/02/2016 | par SANDRA BOULOUX

Les produits éclaircissants inondent les marchés africains. Signe de beauté, ou signe de richesse, le blanchiment de peau s'avère dangereux et devient un vrai problème de santé publique. Pourquoi les femmes africaines utilisent elles ces produits? Que contiennent-ils et pourquoi sont ils dangereux pour la santé? Comment peut-on informer les jeunes gens et enrayer ce phénomène ?

Plus d’espace(S) pour la culture - 26/06/2013

Jussie Nsana a créé en 2007 à Brazzaville l’espace artistique et ludique « Nsan’Art »; maintenant qu’elle vit à Pointe-Noire, elle aimerait bien démarrer le deuxième « Espace Nsan’Art ». Tous les...
1 2 3 4 5

La Fondation Basango - 08/10/2013 | Adriana Massamba

Le projet Basango a vu le jour en 2003 avec le lancement du site web Basango.info puis du « Basango Magazine » en 2009, une revue locale dont le but était d’ouvrir une fenêtre sur la diversité et la...

Le Mécénat - 08/10/2013 | WILFRID MASSAMBA

Créé il y a 4 ans, le Basango Jazz Festival fédérait déjà, lors de son édition de l’an passé, plus d’un millier de visiteurs autour de grands artistes dans l’ambiance festive et conviviale qui...

Les Artistes - 08/10/2013 | WILFRID MASSAMBA

« Celle qui éveille les consciences », comme le signifie son nom en lingala, a vu le jour en République Démocratique du Congo. Quand vous lui demandez pourquoi elle chante, son visage s’illumine,...
1 2 3




    Aucun événement à cette date.




Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018




Facebook
Instagram
Twitter