Connectez-vous
BASANGO
L'OEIL DE BASANGO

Henri Lopes - 07/01/2021 | Valérie Marin La Meslée et Malick Diawara

Puisant à la source d'un vécu peu commun, l'écrivain Henri Lopes s'est livré sur plusieurs sujets d'identité, politique, littéraire et culturelle.

Le roi Moe Makosso IV s'en est allé - 30/12/2020 | Hervé Brice Mampouya

« Oreille riche », tel est le surnom de commandant royal donné à Moé Makosso IV, 17e roi de Loango, intronisé en novembre 2009 à Bilala (dans le Kouilou). « C’est le siège du royaume, où tous les...
1 2 3 4 5 » ... 68

Wilson Borja - 01/02/2019 | Wilson Borja

Wilson Borja es un artista bogotano que estudió diseño gráfico en la Universidad Nacional de Colombia, desde siempre estuvo realizando animaciones e ilustraciones. Su trabajo comprende la exploración de novedosas técnicas combinadas una con la otra, sacando obras que revitaliza las tradiciones culturales.

Dolet MALALU - 01/02/2013 | WILFRID MASSAMBA

Dolet MALALU est né le 7 février 1980 à Kinshasa en RD Congo. Après des études littéraires, en 2000 il décide de se consacrer à l’art graphique, il s’inscrit à l’Académie des Beaux arts de Kinshasa. En 2002 il est en résidence artistique à l’Institut Français de Kinshasa. Il abandonne l’art graphique et la peinture en 2003 pour ne se consacrer qu’au dessin. En 2012 il fait partie du collectif « kisalu nkia mbote ».

Verônica BONFIM - 15/11/2012 | WILFRID MASSAMBA

1 2 3 4 5 » ... 9

Jhonny Hendrix Hinestroza - 10/09/2019 | Nicolás Quiñones

Jhonny Hendrix -uno de los productores más activos del cine colombiano- regresa a las pantallas·con su nuevo film como director, “Saudó – Laberinto de almas”. Tras su debut como realizador con “Chocó”, en 2012, el realizador vuelve a retratar el lugar que da título a su ópera prima con “Saudó – Laberinto de almas”.

Jeison Riascos "El Murcy" - 27/06/2019 | Juanita ESLAVA

El próximo 6 de Julio se realizará la exposición fotográfica del fotógrafo chocoano Jeison Riascos, El Murcy. Con una retrospectiva de las protestas realizadas en Quibdó durante el paro cívico de 2016 y 2017.

Laolu Senbanjo - 26/10/2017 | PAR ROGER MAVEAU

Le Nigérian a le vent en poupe grâce à sa participation au nouvel opus de Beyoncé. Depuis, il engrange de prestigieuses collaborations.
1 2 3 4 5 » ... 9
L'Afrique attire encore. Confirmation en a été faite lors de la dernière vente aux enchères organisée par Piasa. Les acheteurs sont toujours là.

Jeune, noire, avant-gardiste - 03/01/2020 | Valentin Pérez

Œuvrant au carrefour de l’art et de la mode, s’amusant à déjouer les stéréotypes, ces artistes américains, éthiopiens, nigérians ou britanniques sont courtisés par les magazines, galeries et musées du monde entier. Leurs univers sont exposés à New York et réunis dans « The New Black Vanguard ».

Ebo Taylor - 09/07/2018 | JULIEN LE GROS

À 82 ans, à Paris en juin dernier, le totem du highlife, acclamé par le public parisien, a chanté, à la fois magnifique de dignité et crépusculaire. Ebo Taylor a ébloui le public du New Morning.
1 2 3 4 5 » ... 33
Jussie Nsana a créé en 2007 à Brazzaville l’espace artistique et ludique « Nsan’Art »; maintenant qu’elle vit à Pointe-Noire, elle aimerait bien démarrer le deuxième « Espace Nsan’Art ». Tous les...

Le 1er Festival Alphabet Africa - 27/08/2014 | Jean Paul Wabotaï

du 6 au 8 septembre 2014 au Congo - Brazzaville
qui s’inscrit dans le cadre de la Journée Internationale de l’Alphabétisation
Cette initiative, inédite à ce jour en Afrique et ailleurs, souhaite apporter sa
contribution dans la lutte pour l’alphabétisation au Congo Brazzaville mais aussi
en Afrique, en apportant des outils pédagogiques ludiques d’impact rapide
et visible. L’objectif est de soutenir les efforts réalisés en matière d’alphabétisation
au Congo en apportant un complément à l’éducation de base.

Alain Mabanckou - 01/12/2014 | Propos recueillis par Roll Mbemba

Amoureux de la musique, l’écrivain congolais, Alain Mabanckou, prix Renaudot 2006, est à la tête d’une grande famille, « Black Bazar », qui accueille depuis 2012 les meilleurs musiciens d’Afrique et de la diaspora.
1 2 3 4 5

Le Festival - 08/10/2013 | WILFRID MASSAMBA

Le Basango Jazz Festival symbolise tout l’esprit de la culture congolaise au travers d’un événement musical magique et unique. La musique est à n’en point douter le meilleur vecteur qui soit pour...

Les Artistes - 08/10/2013 | WILFRID MASSAMBA

« Celle qui éveille les consciences », comme le signifie son nom en lingala, a vu le jour en République Démocratique du Congo. Quand vous lui demandez pourquoi elle chante, son visage s’illumine,...

Pratique - 08/10/2013 | WILFRID MASSAMBA

Quel plus bel écrin offrir au Basango Jazz Festival que Pointe- Noire ? Celle qu’on appelle Ponton-la-belle, capitale économique du Congo et véritable mosaïque de couleurs et de cultures où se mêlent...
1 2 3






Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018





Facebook
Instagram
Twitter