Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Hommage au guérilléras afrodescendantes , d’hier et d’aujourd’hui

Toujours oubliée de l’Histoire des Amérique et de la Caraïbe, la femme africaine et ses descendantes ont joué en permanence un rôle très important dans les luttes contre toute forme d’exploitation et de domination. Elles ont été à la tête de processus de libération en courant les mêmes risques que les hommes.


Comment nier que lors de la première rébellion anti-esclavagiste qui a eu lieu sur le territoire vénézuélien, menée par le Roi Miguel dans les montages de Buria en 1553, participait cette grande dame du nom de GIOMAR?

Comment nier historiquement l’appel lancé par une prêtresse Vaudou dans le lieu dit Bois Caïman (Port-au Prince, Haïti), pour lancer le cri de guerre de libération du peuple haïtien contre le colonialisme français?
Comment ignorer que Nanny, en Jamaïque au cours du 18ème siècle, dirigea une armée de deux cent hommes pour combattre ouvertement l’armée anglaise?

Dans notre histoire officielle, non seulement celle du Venezuela, mais également celle des Amériques a été abordée dans une approche machiste et raciste, par laquelle seuls les hommes et les femmes des blancs créoles de l’époque coloniale apparaissent comme héros ou héroïne. Il est maintenant question de réécrire l’histoire et de revendiquer le rôle de milliers et de milliers de femmes afrodescendantes qui ont participé activement dans le passé et dans le présent historiques de notre pays.

DE ARGELIA LAYA À PIEDAD CORDOBA

Argelia Laya, "Comandante Jacinta", barloventéenne jusqu’au bout des doigts habitante et fière de son afrodescendance est l’exemple de la participation politique de plus haut niveau de la femme vénézuélienne sur le terrain politique contemporain, et cela ne se discute pas.


Elle fut guérrillera, elle a connu Mao Tse Toung, Ho Chi Min, Fidel Castro, elle a également été présidente du Mouvement Al Socialismo (M.A.S), quand ses membres étaient progressistes, et avec d’autres hommes et femmes de Barlovento, a lutté conte les désastres écologiques dans la ville. Si, Argelia est l’un des symboles des femmes afrovénézuéliennes, la sénatrice afrocolombienne PIEDAD CORDOBA, l’est en ce moment, non seulement pour la Colombie, mais également pour nous et les peuples des Amériques et des Caraïbes. Piedad, qui fut séquestrée il y a presque une décennie par les paramilitaires a été une combattante pour les droits humains.

Je me souviens que l’an dernier nous avons évoqué les probllématiques touchant les afrodescendants lors d'une discussion entre elle, Arsitobulo Isturiz (ancien ministre de l’Éducation) et moi . Au cours de cette discussion, elle a souligné la nécessité d’une assemblée afro au niveau continental et nous a informé du rôle qu’elle jouerait dans l’initiative du projet d’échange humanitaire. Aristóbulo et moi lui avons indiqué qu’il s’agirait d’un espace idoine pour démontrer l’éthique et la capacité des afrodescendants.

À partir de là et par la suite, cette femme, avec son expérience politique et sa propre conviction a réussi à faire comprendre au monde qu’il est possible, très au delà des limites du racisme, de démontrer que les droits humains font partie de l’éthique du point de vue afro, et c’est la raison pour laquelle les bourgeoisies vénézuélienne et colombienne ne pardonnent pas qu’une "noire" soit à la tête d’un processus aussi beau que l’échange humanitaire. Elle a été victime de racisme, de discrimination, de menaces contre sa vie comme on a pu le voir grâce aux média au Venezuela et en Colombie…....mais Piedad tient ferme. Nous avons besoin de beaucoup de Piedad Cordoba, Argelia Laya, Manucha Algarin , Josefina Brington, Irene Ugueto pour combattre le racisme, le sexisme, le machisme et dans la lutte pour nos souverainetés.

Par: Jesús Chucho García
Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga

http://www.centroafroecuatoriano.com/content/view/182/21/

Guy Mbarga
Rédigé le Lundi 24 Mars 2008 à 16:21 | Lu 1035 commentaire(s)




À lire aussi :
< >

Vendredi 5 Juin 2009 - 16:33 CHILI

Focus | Confidences | Lettres d'Afrique | Diaspora









App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube




Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube