Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Gaspard-Hubert Lonsi Koko

LE DEMANDEUR D'ASILE

Gaspard-Hubert Lonsi Koko est un fervent militant des causes humanistes qui a longtemps évolué à travers les sinuosités et les méandres de l'univers francoafricain. Il dénonce astucieusement les dysfonctionnements liés au droit d'asile en France et fustige, en même temps, les régimes dictatoriaux d'Afrique.


LE DEMANDEUR D'ASILE
LE DEMANDEUR D'ASILE
Léopold Mwana Malamu est membre, dans son pays d'origine situé au coeur de l'Afrique centrale, d'un mouvement clandestin qui s'oppose de la manière la plus efficace et la plus habile possible à la dictature
du régime en place. Il est arrêté, torturé. Il finit par gagner l'Europe : l'Italie d'abord, ensuite
la Suisse ; puis la France où l'accueille à bras ouverts une charmante dame de la meilleure société.
Reste pour lui à obtenir le statut de réfugié politique. Toutes les démarches du jeune homme échouent et trouver un travail lui est également impossible. "Refoulé administratif" dans son pays d'origine, il est à
nouveau torturé. Cet ouvrage met en évidence la flagrante contradiction entre l'image de marque
de la France et le labyrinthe dans lequel s'engage le candidat au statut d'asile politique après s'être enfui de la dictature corrompue que soutiennent avec immoralité certains pays occidentaux.

A paraître : 15 janvier 2006
Pagination : 192 pages
Format : 13x20,5 cm
Prix : 15,50 euros
ISBN 2-916335-00-5

Editions de l'Egrégore
Rédigé le Vendredi 2 Décembre 2005 à 19:48 | Lu 3526 commentaire(s)






1.Posté par Magand-Tardy le 17/02/2006 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gaspard-Hubert Lonsi Koko dédicacera son ouvrage intitulé "Le demandeur d'asile", paru aux Editions de l'Egrégore :

- Le 5 mars 2006 de 16 h 00 à 18 h 00

Lieu :
Chez Imogène
25, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
Métro : Oberkampf

- Les 25 et 26 février 2006, à l'occasion du salon du livre des droits de l'Homme organisé par la LDH Paris

Lieu :
Espace des Blancs Manteaux
48, rue Vieille du Temple
75004 Paris
Métro : Saint-Paul
fedeparis@ldh-France.org
http://www.ldh-france.org/actu_nationale.cfm?idactu=1176

Horaires :
Samedi de 17 h 00 à 18 h 30 - dimanche de 17 h 00 à 18 h 30

2.Posté par Richard le 21/02/2006 05:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai beaucoup aimé l'ouvrage de M. Lonsi Koko que je recommande non seulement aux Africains mais aussi à ceux qui, très souvent à tort, accusent injustement les immigrés.

3.Posté par Arthur le 02/03/2006 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lise-Laure Etia reçoit à son émission "Continent noir", diffusée sur TV 5 Monde, Gaspard-Hubert Lonsi Koko.

Jours et horaires de diffusion :
- Afrique : dimanche 5 mars à 1 h 22 (heure de Paris) ;
Belgique-France-Suisse : lundi 6 mars à 6 h 30 (heure de Paris).


À lire aussi :
< >

Mercredi 28 Novembre 2018 - 01:45 Hem' sey Mina

Lundi 9 Juillet 2018 - 23:24 Seun Kuti

A Lire | A Ecouter | A Voir | Life Style | Mémoires









Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018





Facebook
Instagram
Twitter