Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

ECair lance une ligne directe Brazzaville-Dubaï


A partir de mars prochain, la compagnie proposera trois vols hebdomadaires à destination des Emirats arabes unis
A partir de mars prochain, la compagnie proposera trois vols hebdomadaires à destination des Emirats arabes unis
Equatorial Congo Airlines (ECAir), la compagnie aérienne nationale du Congo Brazzaville, vient d’annoncer le lancement d’une ligne directe entre Brazzaville et Dubaï.

Les vols débuteront le 31 mars 2014, au rythme de trois liaisons par semaine. «Dubaï est une destination très demandée en Afrique. Pas seulement à Brazzaville ou à Pointe-Noire mais de manière générale. De plus en plus de commerçants, de touristes, d'investisseurs choisissent Dubaï pour destination finale ou alors comme point de passage pour aller en Asie ou dans le reste du Moyen-Orient», souligne la directrice générale de la compagnie, Fatima Beyina Moussa.

La dirigeante du transporteur aérien, qui avait inauguré récemment une ligne directe Brazzaville-Paris, a également précisé que la nouvelle ligne s'inscrit dans le cadre d’une stratégie de développement au niveau sous-régional. «En Afrique centrale, on est les premiers à lancer un vol direct vers Dubaï. De toute cette région, on peut se rendre en Afrique de l'Est, à Addis Abeba ou à Nairobi pour se rendre à Dubaï. Donc, ECAir apporte quelque chose de différent parce que de l'Afrique centrale on pourra directement se rendre à Dubaï. Viser le marché sous-régional, c'est ça qui nous a poussés aussi à ouvrir cette ligne», a expliqué Mme Moussa, indiquant que sa compagnie compte mettre en place «un système de connexions qui va permettre à des vols régionaux d'arriver à Brazzaville en temps et en heure pour que les gens prennent leur connexion et puissent continuer sur Dubaï».

Source Agence Ecofin

Agence Ecofin
Rédigé le Mardi 11 Février 2014 à 15:32 | Lu 1254 fois | 0 commentaire(s)





À lire aussi :
< >

Mercredi 9 Décembre 2015 - 11:09 Sandy Mayetela

L'OEIL DE BASANGO | LISAPO | TAM-TAM | TENTATIONS | ÉCONOMIE | DÉCOUVERTE | BASANGO TV | BONS PLANS









Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018





Facebook
Instagram
Twitter