Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Docdghie

Docdghie de son vrai nom dorgelès Nkodia est un artiste Congolais de reggae-ragga hip-hop dancehall
Issu d’une famille de 5 enfants, il a grandi dans le ghetto de Bacongo à Brazzaville où il découvre la culture reggae-dancehall. C’est en 2001 que le grand public de Brazzaville, fait la connaissance de dorgelès plus connu sous le pseudonyme de docdghie .


docdghie ou papareggea

Docdghie
Docdghie manie le micro avec une facilité déconcertante et une rapidité phénoménale. Véritable bête de scène et artiste de talent, il s'illustre dans l'underground avant de s'ouvrir aux musiques du monde . Il se décrit lui-même comme un chanteur de "reggea-ragga-hiphop", ce qui consiste à parler de choses conscientes avec des paroles sensées. Il reste ainsi très attaché à la richesse de l'identité Africaine et est reconnu pour ses textes engagés.

Ddocdghie commence à toaster dès l'âge de 17ans et intègre le B.G.H.H Sound , collectif BACONGO- GHETTO -HIP-HOP rassemblant des rappeurs . Il enregistre son premier Morceau avec le collectif . il poursuit ses études afin de décrocher son Bac A, puis rentre au concervatoire de musique de brazzaville (beaux arts)d'ou il sort Prof de musique. Son titre (i,o,a )connaît lui aussi un succès immédiat. Il signe alors en solo le single début 2002, décrivant la vie quotidienne et le malaise social dans la ville , il devient l'hymne de la jeunesse à Brazzaville avant de bossé avec le groupe de Reggea Melodie-Miasungama qui veux dire ( melodie juste et agreable).

Porté par un élan populaire, docdghie sort le 13 Mai 2007, sur le label Rituel Music prod installé en Turquie à Istanbul. Son premier album (System'afrika) inspiré de sa culture et reggae à l'image de tiken jah fakoly . On y retrouve aussi des titres tels ...Couleur d'identité...., S.OS aux enfants . Au Festival Casablanca 2007, il attire l'attention sur Scene lui en volant la vedette de hip hop marocain mc J.O . Après un succès d'estime dans le cercle du reggae Marocain et turque .il est signé chez 16 arts Music . Il s'agit des featurings de Mc J.O , Batman clan et autres . Il continue parallèlement à dominer le milieu du Reggea congolais avec des titres comme pro et tres inspiré.

Contacts
docdghie@yahoo.fr
www.papareggea.skyrock.com


docdghie@yahoo.fr
Rédigé le Vendredi 27 Mars 2009 à 00:00 | Lu 1097 fois | 0 commentaire(s)





À lire aussi :
< >

Mercredi 18 Novembre 2020 - 23:35 Sammy Baloji

Samedi 11 Juillet 2020 - 23:49 MED'INNOVANT AFRICA

L'OEIL DE BASANGO | LISAPO | TAM-TAM | TENTATIONS | ÉCONOMIE | DÉCOUVERTE | BASANGO TV | BONS PLANS









Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018





Facebook
Instagram
Twitter