Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Congo, vers l’implantation d’une économie verte

La quatrième édition du « Forum International Green Business » qui se tiendra à l'Hôtel Atlantic Palace de Pointe-Noire du 28 au 30 Mai 2013 a pour objectif de structurer le secteur vert en Afrique Central.


Didier Mavouenzela, Président du CCIAM
Didier Mavouenzela, Président du CCIAM
Pendant ces trois jours, Pointe-Noire deviendra le point de référence de la « Green Économie » sous le thème « Économie verte, un moteur pour la diversification des économies de l’Afrique Central ». Plus d’une soixantaine de délégués y seront présent, hommes politiques, des spécialistes et les chefs d’entreprises venantes des quatre coins du monde se sont donné rendez-vous dans la ville océane pour traiter de l’épuisement des ressources naturels et ses conséquences dans les systèmes de productions.

Le Forum, organisé par la Chambre de Commerce d’Industrie, d’Agriculture et des Métiers de Pointe-Noire avec le soutien de la CEEAC (Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale) ont préparé plusieurs conférences et ateliers focalisés en quatre sujets principaux : l’identification de fonds qui puissent accélérer la transition vers une économie verte ; la dynamisation des richesses naturels communes à toute la région ; la promotion de partenariats nord-sud et sud-sud ; l’incitation aux « Best Practices » dans le domaine de l’économie verte et finalement l’évaluation des besoins pour le développement de l’économie verte en Afrique Central. Un des aspects forts de ce Forum seront les rencontres multisectoriels entre les entrepreneurs africains et les investisseurs étrangers, qui permettront de rapprocher directement quelques unes des propositions des promoteurs.

Pour sa quatrième édition, le Forum International Green Business a été institutionnalisé par la CEEAC. Un pas de géant qui permettra au forum de se présenter et d’agir comme un des outils de basse pour le développement de l’économie verte dans la sous-région. Depuis sa création en 2010, le Forum International Green Business est une fenêtre stratégique de promotion pour le Congo et une opportunité pour montrer au monde le potentiel du pays pour créer un mode de production décarbonnée et socialement inclusif. Les effets positifs du Forum se font ressentir hors du Congo, cette action incite les Chambres de Commerces des pays de la sous région a se tourner vers ce type d’économie ». Monsieur Mavouenzela, président de la Chambre de Commerce de Pointe-Noire souhaite obtenir l’engagement des ministres de la CEEAC pour instaurer un fond vert pour les filières vertes.
L’économie verte est une opportunité à porter de main, mais peu exploitée pour le citoyen lambda, qui dans la grande majorité des cas, ne sait pas comment s’en approprier et comment améliorer les ressources les plus proches.

Rédigé le Dimanche 26 Mai 2013 à 16:38 | Lu 565 fois | 0 commentaire(s)






À lire aussi :
< >

Mercredi 9 Décembre 2015 - 11:09 Sandy Mayetela

L'OEIL DE BASANGO | LISAPO | TAM-TAM | TENTATIONS | ÉCONOMIE | DÉCOUVERTE | BASANGO TV | BONS PLANS







    Aucun événement à cette date.




Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018




Facebook
Instagram
Twitter