Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Claude Makélé

Enième exemple de la malédiction du maillot noir ?

Rarement joueur de l’équipe de France aura fait une telle unanimité auprès du grand public et des connaisseurs dans l’un des plus prestigieux clubs de football de la planète comme le fait Claude Makélé, plaque tournante de l’entre jeu du Réal de Madrid.


Claude Makélélé
Claude Makélélé
Pourtant, dans l’indifférence générale, il fait office, tout est relatif, de smicard perdu dans un grouillement de stars précieusement entretenues…Sous l’emblématique maillot blanc madrilène, signalons-le tout de go, il faut rappeler que Makélé, né au Zaïre -actuel Congo démocratique- de parents congolais, porte un maillot noir au naturel. Et si ceci expliquait cela ?

Champion d'Espagne en 2003, Vainqueur de la Ligue des Champions, de la Supercoupe d'Europe, finaliste de la Coupe du Roi en 2002, Champion d'Espagne, vainqueur de la Supercoupe d'Espagne en 2001, international français, Makélé est passé par les clubs de Nantes, de l’Olympique de Marseille et de Celta Vigo en Espagne avant d’atterrir au Réal de Madrid en 2000. Sa contribution aux récents succès du club mythique de la capitale espagnole ne fait pas de doute, lui qui a réussit à s’imposer dès son arrivée dans un effectif bondé de vedettes internationales et de fortes personnalités.

Le hic c’est que Makélé serait le 14ème salaire de son club, c’est à dire moins bien payé que ses remplaçants…De plus, six autres titulaires gagnent jusqu’à cinq fois plus que lui sans faire sourciller le staff madrilène sourd à ses revendications…

Mieux, le club s’obstine à retenir Makélé, il est vrai encore sous contrat, alors que la direction de l’équipe de Chelsea est prête à doubler quasiment le traitement de l’international français au maillot trop noir pour être payé…à peu près équitablement. En musique, on connaît la chanson, une blanche vaut deux noires, mais là le record est pulvérisé !

Chelsea propose 10 millions d’euros pour le transfert de Makélé, quand Madrid en demande huit fois plus ! Le joueur pourrait espérer passer d’un salaire annuel de 1,5 millions d’euros à 3 millions. Sachant que Makélé n’est pas du genre très exposé médiatiquement, et qu’il ne peut pas compter sur les à côtés de la pub à l’instar des grosses cylindrées de son équipe, il y a de quoi susciter de légitimes frustrations...pour qui reconnaît au maillot noir quelque sentiment humain. Humain ? Impensable pour des instruments animés ou des bêtes de somme dédiées aux arènes, aux galères, ou aux travaux forcés !

Ni pour services rendus, ni par équité, ni pour la parole donnée du président de laisser partir le joueur si une offre alléchante lui était faite, ni pour rien ce nègre dans tous les sens du terme ne trouve grâce financière auprès de son encadrement…La question est bien évidemment pourquoi ? On est frappé de constater que beaucoup de joueurs africains ou d’origine africaine, afro-descendants touchent des salaires comparativement inférieurs à leur valeur intrinsèque ou relative à leurs collègues leucodermes et terminent souvent à demi-clochardisés dans les placards poussiéreux de quelques clubs en bataille entre l’après-midi récréative et l’avant fête du dimanche…

Chacun sait combien de difficultés les maillots noirs à gros salaires ont essuyé du fait de leurs émoluments, les Bokandé, Weah, Okocha, inavouable était le malaise profond qu’éprouvaient bien des dirigeants et supporters à l’idée qu’un joueur d’origine africaine puissent compter parmi les meilleurs salaires de l’équipe. Quelque soit son talent et son rendement ! Plantations de canne sucre vous avez oublié ?

Il suffit de suivre les reconversions des maillots noirs pour voir que ce n’est qu’exception s’ils retrouvent un banc de touche honorable en tant qu’entraîneur ou même digne second. Diplôme d’entraîneur ou pas, nationalité française, européenne ou pas, et ce ne sont pas deux accidents qui changeront cette tendance.

On a vu s’appauvrir des légendes comme Marius Trésor, Gérard Janvion, des éminents internationaux comme Berbard Lama en peine de trouver un club en France, un point de chute sportif, alors qu’un Etori terminait sa carrière à presque 40 ans en 1ère division, et que sauf surréalisme on ne pouvait pas défendre que le niveau des gardiens du championnat de France faisait obstacle à un Lama même trentenaire… La malédiction de Cham affectionne d’ailleurs les gardiens de but au mauvais maillot puisque Tony Silva, gardien sénégalais considéré comme un des meilleurs du mondial 2002 ne fait pas mieux que la doublure de la doublure du titulaire de Monaco…Bref un gardien africain qui fait ses preuves au niveau international, est nécessairement en dessous du niveau provincial d’une principauté monégasque ! Idem pour Idriss Kameni le jeune portier des Lions indomptables brillant aux derniers jeux olympiques et autant à la coupe des confédérations 2003…

Pour tout renseignements sur le maillot noir et la malédiction des fils sportifs de Cham, biblico-maudit lui-même par son père Noé, condamné à n’être que l’esclave de l’esclave de ses frères, voir l’ancien international camerounais Omam Biyick, qui vit petitement de ses économies après plus de 10 ans de carrière professionnelle. Sa femme essaie d’améliorer l’ordinaire en travaillant à temps partiel dans un hôpital de banlieue parisienne. Excusez du peu, celui qui est entraîneur-joueur d’une anonyme équipe de quartier de Châteauroux en région parisienne en France n’est que trois fois mondialiste avec une équipe nationale quart-de finaliste du mondial 1990…Palmarès qui n’efface en rien la tâche de l’encre noir…indélébile.

[afrikara.com]URL:http://www.afrikara.com

Akam Akamayong / afrikara.com
Rédigé le Mercredi 5 Mai 2004 à 00:00 | Lu 3941 fois | 0 commentaire(s)





À lire aussi :
< >

Lundi 9 Mars 2015 - 07:02 Aké Béda

Mercredi 4 Février 2015 - 14:33 Nappy, ce mouvement conquérant de la planète afro

L'OEIL DE BASANGO | LISAPO | TAM-TAM | TENTATIONS | ÉCONOMIE | DÉCOUVERTE | BASANGO TV | BONS PLANS




MOKÉ TV

    Aucun événement à cette date.



App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube



www.wilfridmassamba.com


Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube