Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Castro Soromenho

IL VA, IL VA

Né au Mozambique, Castro Soromenho qui
vient de s’éteindre ce 18 juin 1968, fit une carrière littéraire en exil. A travers ses écrits il dénonça la colonisation portugaise de l’Angola.


Castro Soromenho
Castro Soromenho
Il va, il va
il se consume,
Sa terre est bariolée de cicatrices.
Il est, il est tempête.
Souvent il gronde et les consciences tranquilles tremblent.
Errant à travers pays et continents, il appelle.
Il appelle humains et humains, silence et désert,
quelqu’un et quelque chose :
“ Rendez- moi ma terre . “
L’exil aura sa peau.

D.G
Rédigé le Jeudi 12 Juin 2003 à 00:00 | Lu 796 fois | 0 commentaire(s)





À lire aussi :
< >

A Lire | A Ecouter | A Voir | Life Style | Mémoires




Facebook
Instagram
Twitter
YouTube