Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

CFAO s’associe à Carrefour sur 8 pays d’Afrique pour se développer dans la grande distribution

CFAO met en place les moyens d’une stratégie ambitieuse de développement dans la grande distribution en Afrique subsaharienne (galeries marchandes, hypermarchés, supermarchés). En préparation depuis près de deux ans, il s’agit de la première décision stratégique importante prise par CFAO avec le soutien actif de son nouvel actionnaire de référence TTC.


CFAO s’associe à Carrefour sur 8 pays d’Afrique pour se développer dans la grande distribution
Le protocole d'accord qui vient d’être signé vise à constituer une société commune qui sera détenue à 55% par CFAO et à 45% par Carrefour. Celle-ci bénéficiera d’un droit exclusif de distribution lui permettant de développer différents formats de magasins dans huit pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale (Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Ghana, Nigeria, RD Congo, Sénégal) constitue la pierre angulaire d’un projet plus vaste de CFAO consistant à développer un réseau de galeries marchandes adaptées aux besoins des consommateurs africains et organisées autour d’un pôle d’attraction dans la distribution alimentaire.

Un premier projet démarrera en 2013 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, avec pour objectif une ouverture opérationnelle en 2015.

Pour mener cette stratégie, CFAO entend nouer des partenariats avec les grandes marques internationales qui souhaitent accéder aux marchés africains dans le cadre de leur développement sur les marchés émergents et pré-émergents. CFAO sera opérateur des galeries marchandes dont il pourra avoir la pleine propriété.

A l’horizon de dix ans, le groupe ambitionne de développer plusieurs dizaines de centres commerciaux lui permettant de devenir un acteur de référence de la distribution de détail dans ces régions d’Afrique, avec un chiffre d’affaires dépassant un milliard d’euros.

La consommation en Afrique présente des perspectives attractives en raison de la croissance économique soutenue enregistrée par le continent et de la hausse du pouvoir d’achat des ménages. La part de la distribution moderne y est encore modeste offrant aux marques internationales un potentiel de développement important. CFAO bénéficie d’une présence solide établie de longue date dans plus de 30 pays d’Afrique. Sa maîtrise reconnue de la gestion opérationnelle et des chaînes logistiques complexes se double d’une connaissance approfondie des conditions de succès sur les pays considérés.

« Le partenariat avec Carrefour et le projet de construction de galeries marchandes dans huit pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale s’inscrit totalement dans la volonté du groupe de développer dans son portefeuille d’activités le pôle orienté vers la consommation courante en Afrique. CFAO entend y obtenir dans quelques années des positions de leader à l’image de celles que le Groupe a déjà construites dans le domaine de la distribution automobile et pharmaceutique. Ce projet sera, dans la durée, créateur de valeur pour les actionnaires du Groupe », a commenté Alain Viry, président du directoire de CFAO.

Ce projet n’aura aucune incidence financière significative sur les comptes du groupe en 2013.

Source Agence Ecofin

Agence Ecofin
Rédigé le Vendredi 31 Mai 2013 à 10:58 | Lu 1002 fois | 0 commentaire(s)






À lire aussi :
< >

Mercredi 18 Novembre 2020 - 23:19 Honor Toudissa

L'OEIL DE BASANGO | LISAPO | TAM-TAM | TENTATIONS | ÉCONOMIE | DÉCOUVERTE | BASANGO TV | BONS PLANS







    Aucun événement à cette date.




Afropunk célèbre la créativité des cultures afro

La dernière édition parisienne du festival underground américain a révélé toute l'étendue des cultures afro-descendantes.

Un foisonnement de couleurs et de motifs influencé par l'Afrique
Né à Brooklyn en 2005, le festival alternatif Afropunk a essaimé aux quatre coins du monde, d'Atlanta à Londres, de Paris à Johannesburg en l'espace de treize ans. Présent pour la quatrième fois dans la capitale le week-end dernier, l'événement célèbre l'affirmation des cultures noires décomplexées et dénonce toutes formes de discriminations raciales, physiques ou sexuelles. « Ce mouvement traduit la volonté de dire que les Noirs ne sont pas associés à un type de musique en particulier », précise l'essayiste et documentariste Rokhaya Diallo qui a animé une des deux journées. « C'est une manifestation extrêmement bienveillante qui prône une forme de liberté que l'on croise dans le public », poursuit-elle. « J'adore m'apercevoir que le spectacle est autant parmi les festivaliers que sur scène, dans les looks des gens se dégagent quelque chose de spectaculaire. » Ouvert absolument à tout le monde, le succès de la formule repose sur un savant mélange d'une programmation musicale éclectique mêlée à la mode, l'art et la ripaille avec une vingtaine de food trucks. Preuve du succès, la manifestation a déménagé du Trianon à La Villette l'année dernière et affichait complet pour cette édition avec 8 000 personnes aux styles vestimentaires pointus. Poids plume à côté du mastodonte new-yorkais et de ses 90 000 spectateurs, la déclinaison française attire déjà les voisins, du Benelux à la Grande-Bretagne, puisque près de 40 % du public est étranger.

ROGER MAVEAU
28/11/2018




Facebook
Instagram
Twitter