Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

ZENGUI

Développement durable

Les hommes et les femmes tributaires de la forêt sont souvent dépositaires d'un patrimoine immatériel précieux, du fait de leur connaissance des écosystèmes, de l'oralité de leur culture, de leur art, etc. L'UNESCO promeut ces particularités, pour en faire des alternatives de lutte contre la pauvreté à travers le tourisme de nature, le tourisme culturel ou d'autres initiatives basées sur un critère de durabilité et de respect de l'environnement.


Gorges de Diosso
Gorges de Diosso
Cette année ZENGUI a communiqué, autour du patrimoine de Tchissanga et de Diosso. Tchissanga qui abrite un ensemble de villages, la réserve/sanctuaire à chimpanzés administrés par l'association Jane Goodall, plus, un grand nombre de gorges spectaculaires. Et, Diosso, ancien Bwali capitale du royaume de Loango, qui abrite les mythiques emblématiques grandes gorges.

Les résultats de l'étude faite en février 2009 par la française Stéphanie Latour montrent que même les forêts des gorges de Diosso ont en leur sein au moins un groupe de chimpanzés et que celles des gorges de Tchissanga en comptent plusieurs. L'intérêt biologique des gorges est manifeste et notre association souhaiterait pouvoir inviter ce chercheur à venir effectuer ce travail d'inventaire avec une certaine fréquence. Les chimpanzés sont la richesse biologique des gorges. Ce capital doit être évalué, entretenu et multiplié, dans le but de lutter contre la faim. Nous considérons ses singes comme un patrimoine qu'il faut savoir gérer pour en fructifier les intérêts. ZENGUI suit la tendance la plus actuelle dans le monde des ONG, celle de la GTZ allemande. L'air du temps est au rationalisme et la gestion participative.

Une année entière de travail aura donné lieu à:
-la mise en défense des gorges par un Arrêté départemental, qu'il faut à présent soutenir;
-l'inclusion des gorges dans le projet Trimayombe, lors de la dernière réunion à Cabinda entre le Ministre des eaux et forêts, et de ses homologues de l'Angola et du Congo démocratique.
-la conception d'un projet de reboisement avec un ingénieur du Service national de reboisement (SNR), présentement évalué par la Commission Européenne.
-la demande de participation au Network des Geoparcs sous l'égide de l'Unesco, et récemment leur invitation officielle à prendre part aux séances de travail du Network.

La campagne communicationnelle de ZENGUI auprès des institutions nationales et internationales a pu se faire grâce à l'appui de la compagnie pétrolière ENI Congo, avec ses spécialistes en environnement et en développement durable.

Nous avons travaillé avec le Préco de Tchissanga et les membres du comité du village, avec qui nous avons discuté de la pertinence de nos idées. Nous avons aussi rencontré un cadre de la communauté, Monsieur Moé Poaty Yves et ce dernier nous a introduits au conseil des anciens, toujours dans le but de débattre du bienfondé de nos initiatives. Nous sommes ainsi parvenus en peu de temps, à connaître les responsables de ce grand patrimoine tant naturel que culturel.

La même démarche devrait se faire à Diosso auprès des terriens, mais nous aurions cette fois souhaité associer la préfecture du Kouilou.

A travers cet appel nous soutenons la mise en défense des gorges que prône l'Arrêté préfectoral de cette année. Cependant, nous signalons que les cultures qui s'y réalisent ne peuvent être interdites à cause de leur caractère de subsistance, et que les gorges abritent des ressources dont les habitants des villages doivent pouvoir profiter. Il faut pour autant, mettre en place une structure organisationnelle communautaire, débattre de l'espace réservé aux cultures, aménager les aires à préserver, légiférer et surveiller. Ce travail qui se résume en une phrase peut s'étaler sur une dizaine s'année, un dur labeur auquel sont invités les populations locales, les administrations, l'Université Marien NGouabi et un collectif de géologues intéressés par le sujet.

Le Global Geoparks Network auquel nous souhaitons intégrer les gorges, est un concept créé en 2004 par l'Unesco, pour les sites d'un intérêt géologique patent, avec le même niveau d'intégrité et d'authenticité exigé pour la Liste du Patrimoine Mondial.

Les géoparcs ont recours à une approche holistique de la conservation dans laquelle tous les aspects du patrimoine naturel et culturel sont évalués, conservés et promus sous l'appellation de géoparc.
Un géoparc est une zone présentant un patrimoine géologique de grande importance, et dotée d’une structure de gestion solide et cohérente, ainsi que d’une stratégie de développement économique durable. Un géoparc accroît les possibilités d’emploi pour les personnes qui y résident, ce qui permet des retombées économiques réelles et durables, généralement grâce au développement d’un tourisme durable. Dans le cadre d’un géoparc, le patrimoine et les connaissances géologiques sont partagés avec le grand public, et sont replacés dans le contexte plus large de l’environnement culturel et de l’environnement naturel, qui sont souvent étroitement liés à la géologie et au paysage, voire déterminés par eux.
Le Réseau compte actuellement 57 géoparcs nationaux de grand intérêt, répartis dans 18 pays (Allemagne, Australie, Autriche, Brésil, Chine, Croatie, Espagne, France, Grèce, Iran, Irlande, Italie, Malaisie, Norvège, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni). Et en Afrique, seul le Maroc y aspire pour l'instant.

Notre association offre la possibilité à l'administration de s'impliquer dans un projet où le principal moteur restera la volonté des hommes.
Le secteur privé y adhère, prêt à financer des études socioéconomiques, des projets de développement durable, des projets de conservation, etc., dans le but d'intégrer l'écologie dans leur économie. Et dans quelques années, le Congo pourra présenter le patrimoine des gorges à travers la culture vili. Il s'agit d'un challenge dans la mesure où cet accord de collaboration avec l'UNESCO est novateur en Afrique.

Le président de l'association ZENGUI
Jacques TONDO
Economiste


Jacques TONDO
Rédigé le Vendredi 4 Décembre 2009 à 09:01 | Lu 1468 fois | 0 commentaire(s)






À lire aussi :
< >

Vendredi 16 Décembre 2016 - 17:10 PATRICIA ESSONG

L'OEIL DE BASANGO | LISAPO | TAM-TAM | TENTATIONS | ÉCONOMIE | DÉCOUVERTE | BASANGO TV | BONS PLANS



MOKÉ TV

    Aucun événement à cette date.









App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube






Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube