Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

To ke wapi


« Y en a marre. Ils ont peur de nous parce qu’on sait ce qu’on veut, et on sait aussi ce qu’ils sont en train de faire de notre pays ». C’est en ces quelques mots que l’artiste Ba raconte le sens de son exposition To Ke Wapi? Où allons-nous? Ce jeune artiste - peintre de la RDC fait sa réapparition sur la scène artistique congolaise avec une exposition chargée d’exigences « parce que ça ne vaut plus la peine de demander. On en a parlé jusqu’à l’exténuation et il n’y a rien qui change. Maintenant c’est le moment d’exiger » revendique l’artiste.

Pour cela Ba, habitué à mélanger tout type de matériau dans ses œuvres (du papier, de la boîte, des objets recyclés de la poubelle…), a décidé cette fois de présenter ses tableaux dans toute leur essence : la toile et la peinture. Sans décoration qui puisse gêner la compréhension de son message. Pure.

Dans ce travail, Ba présente 20 œuvres dans lesquelles les pieds sont mis en avant comme protagoniste principal. Pieds qui souffrent. Pieds des femmes violées. Pieds d’enfants qui assistent à cette scène. Pieds d’enfants soldats. Pieds des handicapés. Pieds malades. Pieds des vies diminuées par les constantes négligences des autorités. « Les pieds représentent la direction où l’on va. On est en train de courir trop vite sans penser à ce qui est vraiment important. Tout est bouleversé. On est en train de détruire une génération et ça ne s’arrête pas. To ke Wapi ? » assure l’artiste.

Malgré la dureté de leur contenu, les tableaux de Ba montrent la beauté de l’Afrique : sereine, propre et lumineuse. Des toiles presque bicolores dans lesquelles la dualité entre le noir et le blanc parle des choix qu’on réalise dans la vie « dans la vie on peut gagner ou on peut perdre. Il faut choisir et si on perd il faut persévérer et travailler. La vie est un choix et les jeunes doivent faire un pas en avant et choisir le monde dans lequel ils veulent vivre. C’est là que réside leur force ».

Avec ce dernier travail, l’artiste Kinois offre une progression de sa technique picturale. De la vague abstraite –non figurative dans laquelle il était submergé depuis 2008, Ba a évolué jusqu’à exprimer de manière particulière son message de tolérance et de paix. Une recherche infatigable de nouvelles ressources pour la composition de ses tableaux. À cette occasion, on découvre dans le café une touche improvisée et légère de la peinture marron.

To ke Wapi ? Est un cri qu’on lance sous forme d’interrogation et en même temps un cadeau pour toutes ces personnes qui souffrent. « J’aimerais bien peindre des choses plus heureuses, mais ce qui est là est ce que je vois dans mon pays pour l’instant. Et cela justifie ma motivation ».

WILFRID MASSAMBA
Rédigé le Mardi 21 Mai 2013 à 13:21 | Lu 190 fois | 0 commentaire(s)





À lire aussi :
< >

Lundi 16 Janvier 2017 - 20:54 "Racines", un remake événementiel

Lundi 14 Décembre 2015 - 14:47 Spirita NANDA

A Lire | A Ecouter | A Voir | Life Style | Mémoires





    Aucun événement à cette date.




App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube




Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube