Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

RIGOBERT NIMI

LA RÈGLE DU JEU

Ses villes et objets stellaires, construits à partir d’objets de récupération, dessinent le futur que le Congo ne connaîtra pas


Ville de Rigobert Nimi
Ville de Rigobert Nimi
C’est à peine croyable. Dans un modeste atelier d’à peine deux mètres carrés, à ciel ouvert, Rigobert Nimi crée des villes magiques et des jouets merveilleux qu’on penserait issus d’une technique sophistiquée. Tout à son travail, ce grand gaillard se protège comme il le peut du monde extérieur. Une bâche en plastique lui donne un semblant d’intimité. Difficile d’échapper aux éclats de voix des voisins, aux pépiements des bambins, à l'agitation kinoise qui s’invite toujours par effraction. Pourtant ce chaos n’a pas prise sur la concentration de cet artiste, mi-architecte, mi-ingénieur.
Enfant, Rigobert Nimi fabriquait déjà ses propres jouets en bois ou en carton à partir d’objets de récupération. Passé l’âge d’y jouer, il a continué à en créer. Mécanicien hors pair, il recycle des engrenages de vieilles horloges. Ses matériaux ont aujourd’hui évolué. Des feuilles d’aluminium trouvées chez des imprimeurs, des rondelles d’acier glanées chez des fabricants de capsules de soda, ou le PVC utilisé par les plombiers complètent l’attirail des possibles. Depuis 2001, ses formats se sont dilatés, son imaginaire s’est débridé.

Rigobert Nimi © DR
Rigobert Nimi © DR
Le travail, lui, reste de haute précision, proche de l’ingénierie. Sauf que la méthode est totalement low-tech, sans logiciel 3D ni ordinateur. Muni d’une simple règle, il gribouille ses calculs sur de petits morceaux de papier. « Je ne perds pas mon temps dans la conception, confie-t-il. Je passe directement à la pratique. » La forme s’impose au gré d’un lent façonnage. « Dans mes pièces, il n’y a que 20 % d’objets récupérés, autrement ce serait trop facile, poursuit-il. L’art, c’est le travail. J’aime découper, coller, fabriquer. »

Et donner du temps au temps. Aussi lui a-t-il fallu un an de labeur pour produire l’imposante station spatiale que possède le collectionneur Jean Pigozzi. L’espace, voilà l’objet de sa fascination. « Cette idée que notre planète est suspendue dans le vide me dépasse totalement ! C’est la puissance de l’Eternel», dit-il, lyrique. Ses villes intergalactiques, il les voit en utopies réalisables. Tout comme il considère l’artiste comme fourrier des changements futurs.
« Imaginer des projets pour plus tard, c’est aussi ça le rôle d’un créateur, martèle-t-il. Nous ne sommes pas condamnés à ne penser qu’à ce qui se passe autour de nous. Je veux croire qu’un jour la RDC aura aussi un service spatial. Si la Chine est devenue la deuxième puissance du monde, c’est qu’elle regardait plus loin que le bout de son nez. On ne doit pas rester à notre niveau, mais voir ailleurs. »
Ailleurs, c’est du côté de l’industrie, « des machines qui tournent et des produits manufacturés ». Pour forger cet avenir, il veut transmettre son savoir-faire, son souffle et sa vision. « Mon rêve, c’est de créer une école de formation pour fabriquer des maquettes et aussi faire des expositions mobiles dans les écoles, apporter un esprit créatif chez les jeunes Congolais », confie-t-il.

Mais pour l’heure, Rigobert Nimi est amer. Il s’époumone en vain, sans parvenir à sensibiliser les autorités. « Ce qui manque chez nous, ce sont des hommes de culture, regrette-t-il. On devait avoir un musée. Où est-il ? L’espace qui devait l’abriter s’est transformé en savane et c’est aux confins de la ville. Qui peut y aller ? On parle tout le temps des statues en bois, des fétiches, OK, c’est bien, mais on a évolué ! »

Source lemonde.fr

Roxana Azimi
Rédigé le Lundi 7 Septembre 2015 à 15:14 | Lu 556 fois | 0 commentaire(s)






À lire aussi :
< >

Mercredi 12 Juillet 2017 - 04:51 SHOLA ADISA-FARRAR

Mercredi 24 Mai 2017 - 23:55 KIRIPI KATEMBO

Profil | Vue de Basango | Coup de coeur | Histoire de... | Le Festival



MOKÉ TV

    Aucun événement à cette date.









App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube






Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube