Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

RAID MAYO

Un défi de 18 Km

Quelques minutes avant le lancement de la course. Au milieu de la foule concentrée, nous percevons des murmures.


RAID MAYO
Près d’un millier de personnes attendent, impatients. Certain penses à la victoire. D’autres pensent simplement à ce que sera la fin de cette souffrance au bout d’un effort physique intense. Des hommes, des femmes et des enfants, de tout âges murmurent ou parlent du challenge qu’ils vont entamer. Le Raid Mayo est devenu un rendez vous incontournable du sport de loisirs dans la contrée. Chaque année, l’occasion est tout indiquée pour mettre à l’épreuve la résistance des uns et l’habileté des autres dans leur capacité à entrer au contact avec la nature sauvage.
3 juin 2012. 9h30. Le départ est donné par un coup de pistolet. 18 kilomètres à parcourir. Ce qui compte, c’est ta force physique et ton désir d’atteindre la ligne d’arrivée. Chaque couple doit démontrer qu’il est capable de supporter les nombreuses étapes. Le parcours à commencé à la plage. Puis nous sommes entré dans une sorte de forêt où il nous a fallu gravir le versant abrupt d’une montagne à l’aide d’une corde. Ensuite nous avons marché dans la boue et nous sommes descendus comme par étages, en obéissant aux chutes naturelles du terrain sablonneux pour éviter que les pieds ne s’accrochent aux racines des arbres.
Après deux heures de course, nous atteignons le troisième poste de contrôle. Nous y faisons une halte pour grignoter quelque chose et reprendre des forces avec du jus de fruit, du fromage et des bombons. Après que nous eûmes passé la barrière des neuf kilomètres, je me sens encore forte. Bien motivés, nous affrontons les trois PC avant la fin de la course, sous un soleil de plomb qui t’enlève l’espoir de continuer. Le dernier tronçon n’est pas le plus difficile, mais il a s’impose par ses nombreuses montées et descentes. Enfin la ligne d’arrivée! Nous sommes fatigués, épuisés et lessivés, mais fiers d’avoir gagné la bataille contre la nature.
Les gagnants sont de vrais athlètes qui ont complété le parcours en un peu moins d’une heure et demie. Bien sûr et sans sous-estimer le travail de beaucoup de personnes qui ont préparé la course avec une grande dévotion et qui ont vaincu leur peur, la première place est revenue a un Congolais. Quant aux reste, cette foule sans autre prétention que de s’éclater et passer un bon moment, l’objectif a été atteint : celui de finir la course après trois heures et demie. De retour à la maison, les gens fatigués mais heureux ont gardé en mémoire le souvenir inoubliable d’une Afrique encore vierge et sauvage. A l’année prochaine.

Rédigé le Mardi 8 Janvier 2013 à 11:41 | Lu 1321 fois | 1 commentaire(s)






À lire aussi :
< >

Jeudi 2 Juillet 2015 - 17:45 Congo’s Travel Agency

Mercredi 4 Février 2015 - 12:22 Une fée nommée Rougui Dia

L'OEIL DE BASANGO | LISAPO | TAM-TAM | TENTATIONS | ÉCONOMIE | DÉCOUVERTE | BASANGO TV | BONS PLANS





    Aucun événement à cette date.




App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube




Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube