Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Papa, maman, votez Obama !

Tell your Mama/Vote for Obama

On le sait déjà, le sénateur de l'Illinois recueille une large majorité des suffrages des électeurs de moins de 30 ans. Mais, fait nouveau, ces jeunes cherchent aussi à convaincre leurs parents de donner leur voix à Obama. Avec un certain succès, constate The New York Times.


obama
obama
Alors que la course à l'investiture démocrate continue de battre son plein, les jeunes partisans de chaque candidat redoublent de zèle pour défendre leur favori, non seulement en faisant du porte-à-porte, mais également dans leur propre foyer. Les jeunes supporters de Barack Obama – qui a rassemblé sur son nom une majorité d'électeurs de moins de 30 ans – semblent toutefois avoir une longueur d'avance en matière de harcèlement électoral. Leurs parents sont noyés sous les dernières vidéos d'Obama disponibles sur YouTube, avec les appels "Tell your Mama/Vote for Obama" [Dis à ta mère de voter pour Obama], relayés par des blogs et des autocollants.

Megan Simpson, 22 ans, étudiante en dernière année à l'université de Pennsylvanie, n'arrivait pas à convaincre son père, républicain, de changer de camp. La veille de la clôture des inscriptions pour la primaire démocrate de l'Etat [qui aura lieu le 22 avril prochain], elle lui a tendu le formulaire d'inscription et lui a fait une offre. "Je lui ai dit : 'Papa, si tu t'inscris à temps pour voter Obama aux primaires démocrates, je te promets de te donner les papiers nécessaires pour retourner chez les républicains après le vote si tu en as envie." C'est ainsi que Ralph Simpson, dirigeant d'une entreprise de construction, est démocrate de fraîche date. "Je retournerai certainement chez les républicains après le vote, explique-t-il, mais je ne sais pas encore pour qui voter en novembre. Et si Meg continue son travail de persuasion, qui sait ?"


Il n'existe aucun sondage sur le nombre d'adultes ayant voté Obama sous la pression de leurs enfants. Jusqu'à présent, toutes les estimations réalisées à la sortie des bureaux de vote montrent que la sénatrice Clinton l'a emporté face à Obama (avec 50 % contre 46 %) chez les 45-64 ans, c'est-à-dire tous ceux en âge d'être les parents des jeunes partisans d'Obama. Mais de plus en plus d'hommes et de femmes politiques invoquent – sérieusement ou pour se justifier – la force de persuasion de leurs enfants comme étant la raison qui les a poussés à soutenir Obama. C'est le cas du sénateur de Pennsylvanie Bob Casey, du gouverneur du Wisconsin Jim Doyle, de la sénatrice du Missouri Claire McCaskill, de la gouverneure du Kansas Kathleen Sebelius ou encore de la sénatrice du Minnesota Amy Kobluchar.

Alors que les responsables politiques ne cessent de parler des jeunes générations et de l'avenir, les préférences politiques de ces mêmes jeunes ont rarement influencé celles de leurs aînés. Au contraire : jamais le fossé idéologique entre les générations n'a été aussi grand que pendant la jeunesse des baby-boomers. A l'époque, les parents étaient, par définition, autoritaires et les enfants anti-tout. Aujourd'hui les antagonismes générationnels disparaissent. De plus en plus proches de la sensibilité de leurs enfants, les parents ont tendance à faire passer l'épanouissement émotionnel de leurs rejetons avant le leur.

La campagne d'Obama est parfaitement calibrée pour profiter de cette nouvelle fusion entre générations. Depuis le début, Obama courtise les jeunes électeurs par le biais d'opérations Internet et grâce à un vaste réseau entre campus. Aujourd'hui, ces efforts portent leurs fruits : dans toutes les primaires démocrates, Obama a recueilli les suffrages de 6 électeurs sur 10 chez les moins de 30 ans.

Chez certains électeurs indécis, la pression continue de leurs enfants a pu être une raison suffisante pour voter Obama. Désireux d'encourager ceux-ci dans leur récente passion, ils ont parfois accepté de voter pour le sénateur de l'Illinois, ne serait-ce que pour les impressionner. "Ces parents accordent certainement plus d'importance à leurs enfants que n'importe quelle autre génération avant eux", analyse Dan Kindlon, pédopsychiatre de Harvard. Cette campagne fait également ressurgir, pour beaucoup d'entre eux, une certaine nostalgie. L'idéalisme sincère de leurs enfants leur rappelle leurs propres élans passés.

Il est impossible de savoir si le harcèlement des jeunes partisans d'Obama va faire basculer la balance en faveur de ce dernier, et encore moins si ce mouvement sera suffisant pour le porter à la Maison-Blanche. Sans doute Hillary Clinton dispose-t-elle aussi de sa jeune avant-garde.
Mais celle d'Obama est bien plus étendue et des sites Internet comme Kids for Obama [Les enfants pour Obama] ou YrMomma4Obama [Ta mère pour Obama] incitent les jeunes à faire les louanges du sénateur de l'Illinois auprès de leurs parents.

Le gouverneur Doyle, 62 ans, a deux fils, aujourd'hui adultes, tous deux noirs et adoptés. Ils lui ont parlé avec enthousiasme de la vision multiraciale de Barack Obama. Puis le petit-fils de Doyle a enfoncé le clou. "C'est un véritable 'obamaniaque', explique Doyle. Quand je lui ai demandé pourquoi, il m'a répondu : 'Parce que je pense qu'il va travailler dur pour nous.' Voilà ce à quoi ressemble Obama vu par un garçon de 7 ans. 'Travailler dur' et 'pour nous'."

La campagne non officielle a duré plus longtemps chez le sénateur Casey, 47 ans. Celui-ci avait prévu de rester neutre, jusqu'à ce qu'il remarque l'admiration que ses quatre filles, qui ont entre 11 et 19 ans, vouaient à Barack Obama. Les murs de leurs chambres se sont couverts de posters dédicacés par le candidat et le silence régnait dès que le candidat apparaissait à la télévision. Un jour, sa fille de 13 ans, Julia, lui a demandé: "Papa, est-ce que tu vas soutenir Obama?" se souvient le sénateur. "Je lui ai répondu que j'avais beaucoup de choses en tête et elle a ri en disant : 'S'il te plaît, Papa, réponds à la question !'"

Source: http://www.courrierinternational.com

Jan Hoffman / The New York Times
Rédigé le Mercredi 9 Avril 2008 à 16:51 | Lu 2859 fois | 0 commentaire(s)


Tags : obama barack




À lire aussi :
< >

Lundi 16 Janvier 2017 - 21:20 Monna Mokoena

Mercredi 17 Février 2016 - 07:20 Il était une fois le Wharf

L'OEIL DE BASANGO | LISAPO | TAM-TAM | TENTATIONS | ÉCONOMIE | DÉCOUVERTE | BASANGO TV | BONS PLANS



MOKÉ TV

    Aucun événement à cette date.









App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube






Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube