Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Neg Marrons

L’Esclavage dans les Antilles françaises bientôt à la Télévision ? 

La télévision française lèverait-elle un lourd et vieux tabou en abordant une période des plus sombres de l’histoire de la république ? C’est en tous cas ce qui semble se tramer côté France Télévision avec une série annoncée pour l’été 2007.


Le réalisateur de cette série très attendue, n’est autre que le guadeloupéen Jean-Claude Flamand Barny qui s’est fait connaître avec le film Neg Marrons, œuvre peu convaincante au moins du point de vue du rapport aux esclaves fugitifs suggéré par le titre d’un film totalement contemporain…
  
Ce qui est certain c’est qu’à Pointe-à-Pitre le recrutement des comédiens a commencé et les candidats sont priés de s’adresser à l’Asca, une structure associative de création d’activité. En effet des jeunes comédiens débutants pourront se faire bizuter sur cette série consacrée à la vie dans les Antilles françaises à l’époque de la Révolution française et de l’esclavage.
  
La polémique semble aussi promise à un bel avenir chez les dieudonnistes qui s’indignent de ce que le film sur le Code noir proposé par le comédien Dieudonné Mbala Mbala ait été rudement renvoyé aux calendes grecques et qu’un frère presque jumeau du projet ressorte des cartons quelques mois plus tard… L’humoriste et trublion en moins dans le casting final, trouvez l’erreur.
  
Il demeure que l’histoire de l’esclavage et de la traite négrière s’imposant progressivement dans l’histoire de France, plusieurs projets ont vocation, à terme, à aborder cette période historique traumatisante et simultanément fondatrice de la république contemporaine, des Outre-Mers. Il n’y aura pas de film, de livre, de série télévisée uniques, dictés par une loi autocratique, comme l’effrayante loi du 23 février 2005.
 
Au contraire il revient aux artistes, chanteurs, musiciens, plasticiens, créatifs, saisis du travail des historiens rigoureux et de bonne foi, de refabriquer la société, ses représentations du noir, du nègre, de l’histoire coloniale, du vivre-ensemble.
 
Pour l’heure on ose espérer que le scénario ne sera pas écrit par un Pétré-Grenouilleau caché derrière la mélanine d’un Pape N’Diaye, et qu’on échappera  à un remix de Depardieu à la sauce créole de De Gaulle, de Christophe Colomb, d’Astérix…

Source Afrikara.com

Afrikara.com
Rédigé le Vendredi 23 Septembre 2005 à 11:53 | Lu 2216 fois | 0 commentaire(s)





À lire aussi :
< >

Lundi 16 Janvier 2017 - 20:54 "Racines", un remake événementiel

Lundi 14 Décembre 2015 - 14:47 Spirita NANDA

A Lire | A Ecouter | A Voir | Life Style | Mémoires





    Aucun événement à cette date.




App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube




Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube