Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Micheline POTIGNON NGONDO

Engagée aux côtés des enfants déshérités

Mère congolaise de quatre enfants et diplômée en hôtellerie, propriétaire de deux grands hôtels à Pointe-Noire, a une vie associative très active depuis près de dix ans.


Micheline Potignon Ngondo         © Baudoin Mouanda
Micheline Potignon Ngondo © Baudoin Mouanda
Engagée aux côtés des enfants déshérités, elle est cofondatrice de l'association Espace enfants (orphelins ou marginalisés), et elle préside l'Association Ngondo pour la lutte contre la pauvreté (ANLCP) et L'Arche de Noé (centre préscolaire accueillant près de 400 élèves, dont des enfants malentendants ou handicapés moteurs). En 2002, cet engagement la pousse à se présenter en tant que candidate indépendante aux législatives. Contre toute attente, elle est élue avec plus de 60 % des suffrages. Elle est réélue haut la main en 2007 et 2012.

Unique femme députée du département de Pointe-Noire, elle a travaillé d'arrache-pied, dès son premier mandat, pour déposer un projet de loi sur la protection de l'enfant. La loi Potignon a été adoptée en 2010. Loin de s'arrêter là, Micheline Potignon Ngondo, 67 ans, se prépare à déposer un nouveau projet sur le bureau de l'Assemblée nationale, relatif à la protection et au droit des veuves (notamment en matière d'héritage), au coeur de nombreux drames dans les familles congolaises.

En 2003, l’ANCLP a financé la construction du Centre de Santé Intégré de Tchimbamba et a réhabilité, aménagé et équipé l’école E.P. Lumumba à Mpita. Dans le but d’améliorer les conditions de travail des élèves et des encadreurs mais aussi pour un meilleur rééquilibrage des ratios élèves/enseignants, l’ANCLP a réhabilité et équipé trois (3) salles de classe au lycée PNR2 et du centre préscolaire au camp 31 juillet.
De manière plus exhaustive, l’ANCLP travail sur différents fronts pour améliorer les conditions de vie des congolais. L’association a également passé un accord de coopération avec le Fonds des Nation Unies pour l’Enfant (INICIF) aux fins de coopérer à la mise en œuvre d'un projet d’appui au développement et d’une stratégie de sensibilisation pour les jeunes sur le VIH-SIDA.

Source Jeune Afrique

Micheline POTIGNON NGONDO

Rédigé le Mercredi 13 Mars 2013 à 06:49 | Lu 863 fois | 0 commentaire(s)






À lire aussi :
< >

Jeudi 31 Août 2017 - 21:36 Muhammed Ali Nicholas Sa’id

Lundi 16 Janvier 2017 - 21:09 Zanele Muholi

Profil | Vue de Basango | Coup de coeur | Histoire de... | Le Festival



MOKÉ TV

    Aucun événement à cette date.









App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube






Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube