Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Léon Gontran Damas

POESIE ECARTELEE

Ce 22 janvier 1978 est mort dans un hopital de Washington Léon Gontran Damas. Né en Guyane en 1912, il fut avec Senghor et Césaire, l'un des trois grands poètes de la négritude.


Léon Gontran Damas
Il se nomme Damas. C’est un nègre. Déblayons un peu le terrain, Il ne sera question à son sujet ni du chemin, ni des lames, ni de l’âme, de Damas...

Damas est nègre et tient à sa qualité et à son état de nègre. Voilà qui fera dresser l’oreille a un certain nombre de civilisateurs qui trouvent juste qu’en échange de leurs libertés, de leur terre, de leurs coutumes et de leur santé, les gens de couleur soient honorés du nom de "Noirs".

Damas refuse le titre et reprend son bien.

Ils sont à la gloire, ces poèmes, de tout l’immense prolétariat indigène des colonies. Ils nous signifient que le temps est venu de poursuivre la conquête de ces terres et de ces peuples.

Ne sont-elles pas exploitées comme les nôtres ces terres. Et ces peuples ne sont-ils pas... voyez un peu où la plume et le bon sens nous entraînent.

Ces poèmes sont donc aussi un chant d’amitié offert, au nom de toute sa race, par mon ami, le nègre Damas, à tous ses frères blancs. Un don de la savane à l’usine, de la plantation à la ferme, de la fabrique tropicale à l’atelier européen.


basango / ROBERT DESNOS
Rédigé le Mercredi 28 Janvier 2004 à 00:00 | Lu 2554 fois | 0 commentaire(s)





À lire aussi :
< >

Mardi 25 Octobre 2016 - 16:21 HEM'SEY MINA

A Lire | A Ecouter | A Voir | Life Style | Mémoires



MOKÉ TV

    Aucun événement à cette date.









App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube






Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube