Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

LAURENTINE MILEBO

UNE GRANDE VOIX DU CINEMA AFRICAIN

Née le 29 Mars 1952 au Congo (Brazzaville), Laurentine MILEBO, affectueusement appelée « Mamy Laulau », est sans fausse modestie la seule femme de sa génération au Congo à avoir atteint une telle notoriété au cinéma.


LAURENTINE MILEBO
LAURENTINE MILEBO
Elle commence sa carrière dans une troupe théâtrale dirigée par Jean Bosco.
Une fois en France, en 1976, elle ne désarme pas. Sa fougue ramenée du Congo double d’ardeur, car elle participe avec dévouement à la chorale congolaise de Paris, chante dans le ballet Lemba.
C’est là qu’on lui conseille de passer le casting de Black Mic Mac 2, qui sera son premier film.

C’est une nouvelle carrière qui commence pour elle.

Son savoir faire, son dévouement et sa détermination dans son travail feront qu’on la sollicite de jouer dans d’autres films comme Ripoux contre Ripoux , L627, Elisa, Ma vie est en fer.
Jean ODOUTAN, l’un des grands réalisateurs et acteurs d’origine béninoise, fait d’elle sa principale actrice. C’est ainsi qu’on la verra tour à tour dans Kalamazo-la passion de foot, Palabres d’antilopes incommensurables et le zébus katangais au pieds du HLM, le réalisateur nègre, Tanti cotonou-mama Benz.

Toujours sous la direction de Jean ODOUTAN, elle joue avec brio dans Barbecue-péjo. Ses prestations dans ce film lui permettront de tenir le rôle de grand mère dans Djib et le rôle de Mama Aloko.
En dehors de cela, Laurentine MILEBO a joué aussi dans le film de Fatou La malienne de Daniel Vigne, Un pari d’amour, la prophétie des grenouilles…

Notons que son rôle dans Barbecue pejo lui a valu deux prix d’interprétations : le prix air Afrique du festival de Milan et le prix de la meilleur comédienne de l’année à khourigba.
Malgré son éloignement d’avec son pays d’origine, Mamy Laulau garde des liens séculaires avec ses origines Ce patriotisme se traduit par l’introduction de plusieurs mots des langues congolaises dans ses films.
Basée en France avec sa petite famille, Laurentine MILEBO est en train d’écrire des petits films qui traduiront avec netteté quelques réalités africaines, mieux congolaises.
Notons que pour contribuer à donner du son à son action, un club vient d’être crée en son nom : Club Laurentine Milebo : (CLM). Ce club a entre autre objectifs de soutenir l’actrice dans ses projets, de promouvoir ses œuvres, de soutenir les acteurs culturels de tous les horizons, de promouvoir les échanges intercontinentaux et de contribuer au bien être des populations.



Fresnel BONGOL TSIMBA
Correspondant permanent de Basango.com au Congo.
tsymbhatbongaul@yahoo.fr

Fresnel BONGOL TSIMBA
Rédigé le Jeudi 19 Octobre 2006 à 00:00 | Lu 3235 commentaire(s)





1.Posté par il est né pour plaire le 01/08/2008 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il fo la soutenir car c la fierté du Congo notre pays

2.Posté par Fanta Diallo le 13/11/2008 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je soutiens son club


À lire aussi :
< >

Lundi 16 Janvier 2017 - 20:54 "Racines", un remake événementiel

Lundi 14 Décembre 2015 - 14:47 Spirita NANDA

A Lire | A Ecouter | A Voir | Life Style | Mémoires





    Aucun événement à cette date.




App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube




Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube