Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

L’exécution de Ouandié

SUR LA PLACE BAFOUSSAN

Le 15 janvier 1971, Ernest Ouandié, patriote camerounais, président de l’UPC, est exécuté par le pouvoir en place.


L’exécution de Ouandié
Yaoudé, place central de Bafoussan.
Le dos tourné vers le soleil, un peloton de l’armée camerounaise est aligné.
Menottes aux mains, Oundié est poussé vers le poteau d’exécution. Son visage porte des scarifications des interrogations, des coups, de la fatigue.
Dans ses yeux qui font face au soleil brille encore un éclat de vie.
Sur la place centrale de Bafoussan, on va fusiller.
Fusiller un homme, fusiller Ernest Ouandié.
Mais pourquoi ne s’enfuit-il pas ?
Ah ! Il ne peut courir, il est attaché.
Les soldats pointent leurs fusils. Peut être qu’ils ne sont pas chargés ?
Si, du plomb sauvage.
Peut-être qu’ils ne vont pas tirer ?
Si, ils ont tiré.
Ouandié est tombé face contre terre du Cameroun. Comme pour l’embrasser une dernière fois.
Avant de tomber il a eu la force de crier : “ Vive le Cameroun.”

D.G
Rédigé le Mardi 13 Janvier 2004 à 00:00 | Lu 2378 fois | 1 commentaire(s)





1.Posté par prince panya le 04/08/2008 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
hé! Bfoussam est une ville. C'est la ville capitale de la province d'origine de ouandié. Ils ont choisi de le tuer là pour marquer les esprits des frères au cas où...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


À lire aussi :
< >

Vendredi 16 Décembre 2016 - 17:10 PATRICIA ESSONG

L'OEIL DE BASANGO | LISAPO | TAM-TAM | TENTATIONS | ÉCONOMIE | DÉCOUVERTE | BASANGO TV | BONS PLANS



MOKÉ TV

    Aucun événement à cette date.









App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube






Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube