Connectez-vous
BASANGO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

L'Anté-peuple

De Sony Labou Tansi : sous les mots, la vie


"Etre poète, de nos jours, c'est vouloir de toutes ses forces, de toute son âme, et de toute sa chair (...) qu'aucun visage de la réalité humaine ne soit poussé sous le silence de l'Histoire", écrit Sony Labou Tansi (1947-1995) dans l'avertissement aux Sept Solitudes de Lorsa Lopez (Seuil, 1985). C'est son programme que déroule ici l'un des chefs de file de la littérature africaine : programme poétique et politique. Afin qu'aucun visage de la réalité humaine ne soit poussé sous le silence de l'Histoire, il s'agit, pour le dramaturge et pour le romancier trop méconnu de La Vie et demie (Seuil, 1979) et de La Parenthèse de sang (Hatier, 1981), de créer une langue de l'éveil, d'inventer un lexique et une syntaxe qui rendent, exactement, la violence de la présence au monde.
Cette présence suppose de nommer "l'être-là" et de définir une vision fondée sur une expérience singulière de l'Histoire ; cette expérience commande, pour l'écrivain congolais, l'élaboration d'une esthétique neuve dont le but est d'établir un nouveau "pacte de lecture", comme le souligne Yamilé Haraoui-Ghebalou dans La Revue des ressources (25 février 2009). Ainsi le lecteur est-il pris en compte dans l'écriture ; il est au "fait des ruses du poète" et, par conséquent, il "est armé contre les manipulations politiques". Sony Labou Tansi - son vrai nom était Marcel Sony et son pseudonyme est un hommage à l'écrivain congolais Tchicaya U Tam'si - traque "la vérité reçue", inoculée comme un poison.
Dès les premières pages de L'Anté-peuple, on ne laisse pas, en effet, d'être frappé par la crudité, la cruauté, la force de rébellion, l'outrance et, pour tout dire, le souffle de son style qui vise, formellement, la déstructuration du texte : cette violence "faite au texte" est un dispositif savant dont le premier souci est de bousculer nos perceptions, de les mettre en jeu.

"Une grande envie d'âme"
Nitu Dadou, 40 ans, est le citoyen-directeur du collège normal de filles de Kinshasa. Il a deux enfants, il est marié depuis neuf ans à une institutrice. Bientôt, il doit repousser les avances de l'une de ses élèves, la jeune et fort désirable Yavelde : "Il se bouchait l'être pour en refuser l'entrée à cette gamine." Le combat intérieur de Dadou est permanent. Il doit résister à la "nature" : "On ne peut la mettre où l'on veut, au temps voulu, la nature. Elle terrasse. Elle écrase. Elle pue. Elle vous monte à la tête, comme du vin." Le corps de la gamine semble à Dadou "contagieux" : "Il y voyait des routes, des brèches, des ouvertures : une grande envie d'âme."
Pour ne pas succomber, le citoyen-directeur se met à boire "pour embourber son coeur (et non sa tête) dans les jambes de cette gamine". Il ne couchera pas avec cette fille amoureuse qui va se suicider ; elle laissera pourtant une lettre accusant Dadou de l'avoir mise enceinte. Aussitôt, la vie du directeur d'école bascule : ses enfants sont tués par la foule, sa femme se suicide. Accusé à tort, il est emprisonné dans les geôles zaïroises dont il parviendra à s'enfuir. Une nouvelle vie commence alors : la vraie vie. Celle d'un homme qui a abandonné tous ses désirs.
Notre univers est borné, c'est le postulat. Il s'agit de s'ouvrir à la vraie vie, qui est ailleurs. Cet "ailleurs serait toujours à réinventer dans la distance" et le refus. Toute la force héroïque de L'Anté-peuple est resserrée dans cette quête : "La vie. C'est toujours lourd. Les mots aussi. Mais maintenant, ce qui compte pour moi, c'est ce qui dort sous les mots et non les mots eux-mêmes ; c'est ce qu'il y a sous les vies."



Source lemonde.fr

Par Vincent Roy
Rédigé le Mercredi 3 Juin 2015 à 10:17 | Lu 471 fois | 0 commentaire(s)






À lire aussi :
< >

Mardi 25 Octobre 2016 - 16:21 HEM'SEY MINA

A Lire | A Ecouter | A Voir | Life Style | Mémoires




MOKÉ TV

    Aucun événement à cette date.









App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube






Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube