Connectez-vous
BASANGO

À LA UNE

RESTEZ CONNECTÉ(E)

RESTEZ CONNECTÉ(E)
La fondation BASANGO sort des murs, sort de ses murs. Après sept années de programmation soutenue, de productions et de résidences artistiques, nous ressentons le besoin de sortir du cadre stéréotypé dans lequel nous nous étions enfermé.
Depuis sa création, la fondation BASANGO a été conçue comme un centre d’art et d’essai expérimental pour la production et la diffusion de la culture dans notre ville. Notre approche visait à bousculer le statu quo en ce qui concerne les politiques culturelles locales et à secouer le manguier des conformistes.
Depuis l'ouverture de la fondation BASANGO en 2009, nous avons monté plus d'une cinquantaine d'expositions d'art contemporain à Pointe-Noire, édité une dizaine publications, organisé 4 éditions du Basango Jazz Festival, monté le Moké film festival, premier festival international de court métrage, organisé de nombreux débats et rencontres littéraires ; La fondation BASANGO a accueilli un large éventail d'artistes musiciens, d’écrivains, de cinéastes et d’autres professionnels des médias et de la culture. Cela nous a permis d'exposer des artistes congolais ainsi que des artistes internationaux.
Les échos de notre travail ont été enrichissants et flatteurs. C'est important pour nous de rester utile au publique et de continuer à être attentifs aux artistes qui nous font confiance.
Nous devons prendre le temps de nous réinventer, de réfléchir, d’expérimenter, d'obtenir des conseils, de chercher des modèles de financement durables et de réformer notre projet afin qu'il continue à répondre aux besoins de notre environnement culturel et intellectuel.

Restez connecté(e) et surtout sortez des murs...

Par Adriana & Wilfrid Massamba
02/12/2015


À LA UNE

Papa Wemba

Le chant du coq

Même si nous voulons que notre plume soit originale, différente de ceux qui ont écrit sur Papa Wemba, nous osons croire qu’une seule plume ne suffirait pas à écrire et décrire l’homme et l’événement. Une seule plume ne suffirait pas pour dérouler son immense patrimoine.

Papa Wemba
Le chant du coq s’est arrêté ! Très peu de gens savent que le chant du coq était aussi un qualificatif donné à la voix particulière de Jules Shungu Wembadio alias Papa Wemba. Le chant du coq. Lé chant di coq, le dirions-nous mieux de l’autre côté du majestueux fleuve.
Le chant binaire du coq. Le coq chante très tôt le matin pour nous inviter au réveil. Le coq chante au crépuscule pour nous annoncer l’heure de rentrer se coucher. Papa Wemba n’a été que le coq toute sa vie, nous appelant à la vigilance, nous rappelant le temps comme une règle graduée à deux, trois ou quatre mesures. Ce qu’il nous laissa comme derniers mots au jeune journaliste qui lui posait la question de savoir d’où il tenait sa forme et toute son énergie : “huit heures pour travailler, huit heures pour dormir et huit autres heures pour accomplir d’autres activités”. Le temps, il l’a géré aussi comme un métronome pour battre la mesure de sa musique. Sa musique qu’il dirigeait à la manière d’un réel chef d’orchestre en usant correctement de ses mains. Il nous sera difficile de ne pas évoquer les jeux de main du chef du village Molokaï. Il n’avait jamais chanté sans ses mains, comme pour reprendre un autre souffle après chaque montée de sa voix de coq. Les mains vont nous permettre d’évoquer son chant, sa musique.

C’étaient ses supports dont il ne pouvait pas radicalement se changer. Fantasme aussi dans les gestes des mains. Relation mystérieuse et sensuelle entre la main et le micro porté vers la bouche pour chanter. Exaltation d’un accessoire charnel dans cet univers de beauté exubérante où il a si bien chanté la femme, les femmes, tant de femmes parmi les plus belles du monde. Le corps de la femme est présent dans la plupart des chansons de Papa Wemba et toujours très bien chanté. De la mère à l’épouse, en passant par les diverses muses qui l’ont inspiré. La plastique féminine, c’est l’écriture automatique d’une belle chanson. Et cette chanson tourne comme tourne le disque qui en résulte, autour d’un point central situé entre la réalité du corps de la femme et le fantasme du désir. La femme toute de beauté et de grâce a été la pierre philosophale vers laquelle a convergé sa chanson. (On dira de moi la même chose, que la femme toute de beauté et de grâce est la pierre philosophale vers laquelle a aussi convergé ma poésie. C’est le gros point commun entre nous deux).

Par Georges Mavouba-Sokate / Basango.info
12/08/2016

INSIDE

L'OEIL DE BASANGO

LE CINÉMA AU CONGO

Wilfrid Massamba, Directeur du Moké film festival © MFF 2016

L'OEIL DE BASANGO

Papa Wemba

Papa Wemba, en août 2014, lors d'un concert à Nairobi. © AFP/Tony Karumba

L'OEIL DE BASANGO

Prince

Prince

L'OEIL DE BASANGO

MaameYaa Boafo

MaameYaa Boafo © Studio Eveliz by Eveliz and Tony Prince Tomety

L'OEIL DE BASANGO

UN TRAVAIL DE TITAN

Pousse-pousseur à Brazzaville © Wilfrid Massamba

L'OEIL DE BASANGO

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

46664, un numéro célèbre. Celui du matricule du prisonnier Mandela à la prison de Robben Island. Le 1er décembre 2007 a lieu, à Johannesbourg, un concert baptisé 46664, pour récolter des fonds pour la lutte contre le sida.

L'OEIL DE BASANGO

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

Madiba, Nelson Mandela, un homme de convictions avec une vision politique, une icône pour la démocratie

L'OEIL DE BASANGO

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

Nelson Mandela, Winnie Mandela - une image de joie du couple Mandela le jour de la libération de Mandela de prison

L'OEIL DE BASANGO

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

Nelson Mandela à Robben Island, à une date non déterminée. © IDAF

L'OEIL DE BASANGO

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

Les membres de l'ANC arrivent à leur procès sous les acclamations de leurs partisans. © Photo

L'OEIL DE BASANGO

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

L'OEIL DE BASANGO

«Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle»

Au tribunal de Johannesburg, en 1952, à la suite d'une campagne de désobéissance civique. © Eli Weinberg/IDAF/JA

L'OEIL DE BASANGO

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

Photo non datée de Nelson Mandela dans sa jeunesse. © DR

L'OEIL DE BASANGO

Au Congo

Hassim Tall Boukambou. CRÉDITS : DR

L'OEIL DE BASANGO

Jonathan BIKOUMOU

Jonathan BIKOUMOU

L'OEIL DE BASANGO

Jazz

Hugh Masekela

L'OEIL DE BASANGO

Le Congo passe à la télévision numérique

Le Congo passe à la télévision numérique

INSIDE
Petit Piment, d’Alain Mabanckou,  éd. du Seuil, 288 pages,  18,50 € à paraître le 20 août

A Lire

Les incontournables de la rentrée littéraire afro

Syssi Mananga

A Ecouter

Syssi Mananga

L'Anté-peuple

A Lire

L'Anté-peuple

Tété-Michel Kpomassie

A Lire

Tété-Michel Kpomassie

L'Abbé Fulbert Youlou © AFP

Mémoires

La Fabrique des barbouzes »

Sindika Dokolo

Life Style

Sindika Dokolo

Léonora Miano © Yasuna Iman H

A Lire

Volcaniques


À LA UNE

Nat Turner

MYSTIQUE REVOLUTIONNAIRE

Né esclave en 1800, Nat Turner a conduit l'une des plus importantes révoltes d'esclaves des Etats-Unis. A la suite d'une série de visions il décide un jour que le temps de la révolte est venu et entreprend de soulever ses frères esclaves. Il sera finalement pris et pendu par les maîtres d'esclaves.

Chaque nuit il avait des rêves qui évoquaient toujours des scènes de fuite à travers champs et rivières, villes et forêts. Une nuit il eut une vision : des Esprits noirs et des Esprits blancs se livraient bataille dans le ciel, le tonnerre grondait et le sang coulait.
Il entendit alors une voix lui dire . " tu as été choisi pour être celui qui voit.
Tu es venu sur terre pour lutter contre les forces du mal et favoriser le triomphe de la plus haute violence qui soit, celle de la justice. Que la tâche soit rude ou facile tu devras la supporter. Tel est ton destin."
Quand un jour de février vint l'éclipse du soleil il y vit un signe, un signal.
Il se leva et souleva ses frères esclaves.
A travers champs et rivières, villes et forêts ils prirent la fuite.

Par David Gakunzi
03/10/2003

La jeune troupe qui joue dans la pièce "La fuite" de Driss Homet. © DR

Mots d'ailleurs

Driss Homet

 Alain Mabanckou à Paris, le 6 juillet 2015 © JOEL SAGET/AFP

Coup de coeur

Alain Mabanckou

LES NOUVEAUX VISAGES PÂLES

Histoire de...

LES NOUVEAUX VISAGES PÂLES

Cheikh Lô

Coup de coeur

Cheikh Lô

Spirita Nanda © DR

Coup de coeur

Spirita NANDA

Nadeen Mateky © benseg

Coup de coeur

Nadeen Mateky

John Akomfrah

Coup de coeur

John Akomfrah

Henri Lopes

Coup de coeur

Henri Lopes

Ouattara Watts

Coup de coeur

Ouattara Watts

El Anatsui © DR

Coup de coeur

El Anatsui

Moise Katumbi Chapwe, gouverneur du Katanga  © DH.BE.

Histoire de...

RD Congo

Compagnie Germaine Acogny Songook Yaakar © Michel Cavalca

Coup de coeur

Germaine Acogny

Alain Mabanckou

Histoire de...

Alain Mabanckou

Helmie Bellini

Coup de coeur

HELMIE BELLINI

VAN ANDREA

Coup de coeur

VAN ANDREA

Le 1er Festival Alphabet Africa

Histoire de...

Le 1er Festival Alphabet Africa

Jackson BABINGUI © Kobbe Andrew

Coup de coeur

Jackson BABINGUI

Au fil de l'électricité

Coup de coeur

Au fil de l'électricité


Republic of the Congo: Breaking the Boundaries

140 artistes contemporains du Congo

Demandez votre exemplaire maintenant, disponible à la Fondation Basango. 140 œuvres extraordinaires, dynamiques et sincères, qui donnent la parole aux inspirations, les tendances et les traditions de la peinture contemporaine en au Congo.

Republic of the Congo: Breaking the Boundaries
140 œuvres extraordinaires, dynamiques et sincères, qui donnent la parole aux inspirations, les tendances et les traditions de la peinture contemporaine en République du Congo; l'un des pays les plus urbanisés d'Afrique sub-saharienne, mais aussi le pays des Pygmées, le plus ancien groupe ethnique désormais limité aux grandes forêts du Nord. Une collection dans laquelle les styles, les caractères, les matériaux, l'esthétique et les langues se combinent dans un palimpseste figuratif capable de briser les frontières et de donner vie à une nouvelle vision, une nouvelle dimension et une nouvelle chance de montrer et d'exprimer la réalité.

Texts by Luciano Benetton, Fabrizio Dal Santo, Olivier Job IKAMA, Enrico Mascelloni
21/07/2016

INSIDE
L'Abbé Fulbert Youlou © AFP

Mémoires

La Fabrique des barbouzes »

Djenné

Mémoires

Djenné

Le Code Noir

Mémoires

Léandre Sahiri

Grand Kallé

Mémoires

Joseph Kabassélé disparaissait il y a 25 ans

Raphaël Carrera

Mémoires

Raphaël Carrera

Le chevalier de Saint-Georges

Mémoires

Le chevalier de Saint-Georges

Radama 1er

Mémoires

Radama 1er(1820-1828)

Olaudah Equiano

Mémoires

Olaudah Equiano l’Africain

visage enfant

Mémoires

Afro-Colombiens

Tontons macoutes

Mémoires

Tontons Macoutes

Aline Sitoe Diatta

Mémoires

Aline Sitoe Diatta

Funérailles du roi Ashanti Opuku II

Mémoires

Le roi Ghana

Bilal

Mémoires

Bilal

mentouhotep II

Mémoires

Février Mois de l’Histoire Nègre

Kimpa Vita

Mémoires

Kimpa Vita 1684-1706

Watts

Mémoires

Watts

Sandra Laing and her mother

Mémoires

Sandra Laing

Amnésie et Négation

Mémoires

Amnésie et Négation




Sandy Mayetela

ÉCONOMIE

Sandy Mayetela

Port Autonome de Pointe-Noire, terminal à conteneurs © Wilfrid Massamba

ÉCONOMIE

Congo

Claudio Descalzi le PDG du groupe eni au palais du Quirinal, à Rome, en 2014. © LUIGI MISTRULLI/SIPA

ÉCONOMIE

Claudio Descalzi

Plateforme Maersk Deliver du champ Lianzi  © Wilfrid Massamba

ÉCONOMIE

Congo

Comilog

ÉCONOMIE

Comilog

Vos campagnes d'e-mailing

ÉCONOMIE

Vos campagnes d'e-mailing

Lionel Zinsou

ÉCONOMIE

Lionel Zinsou

L'entrée de South By SouthWest, à Austin (Texas).© Samir Abdelkrim

ÉCONOMIE

South by SouthWest

Africa CEO Forum

ÉCONOMIE

Africa CEO Forum

Tidjane Thiam

ÉCONOMIE

Tidjane Thiam

elikia mokè, le téléphone low cost de VMK

ÉCONOMIE

Smartphones

Vérone Mankou

ÉCONOMIE

Vérone Mankou

Mobile banking

ÉCONOMIE

Mobile banking

Congo

ÉCONOMIE

Congo



    Aucun événement à cette date.









App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube







Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube