Connectez-vous
BASANGO

À LA UNE

Une nouvelle scène africaine anime l’art contemporain

Où en est l’art africain ? Une exposition au Havre, “L’Autre Continent”, centrée sur la scène féminine, et la première foire internationale à Paris, AKAA, permettent de mesurer l’émergence nouvelle, bien qu’encore discrète, d’artistes issus du continent africain sur le marché mondial de l’art.

Une nouvelle scène africaine anime l’art contemporain
Depuis le tournant consacré en 1989 par l’exposition de Jean-Hubert Martin, Les Magiciens de la Terre, prolongée dans les années 90 par la vitalité des revues (la Revue noire) et des manifestations artistiques (la biennale de Dakar, les rencontres de Bamako et de Johannesburg…), l’autonomie et la reconnaissance de la scène africaine se sont imposées dans le champ de l’art, face à l’hégémonie occidentale. Il aura pourtant encore fallu attendre les années 2000 pour voir, au cœur de cette scène, se dégager une présence spécifiquement féminine, aujourd’hui encore timidement saluée.

Montée dans les murs anciens du très beau muséum d’Histoire naturelle du Havre, l’exposition L’Autre Continent, participe de ce mouvement amorcé depuis une quinzaine d’années permettant d’identifier un mode de production artistique, qui par-delà ses formes disséminées et ses horizons géographiques dispersés, traduit une expérience commune, conditionnée autant par l’identité de genre que par l’identité culturelle.
Même si, comme le précise la commissaire de l’exposition Camille Morineau, il ne s’agit pas d’œuvres proprement “féministes“, et même si “le parcours de ces femmes n’est pas réductible à leur genre ou à leur continent d’origine”, la pratique des artistes ici exposés se nourrit forcément de ce double ancrage identitaire. Cet ancrage ne revendique aucunement un enfermement identitaire ou une manière de définir son art à l’aune exclusive et réductrice de ces deux traits. Mais l’expérience historique propre à chacune des neuf artistes s’inscrit forcément dans une réflexion globale et contemporaine sur ce que signifie l’identité d’une femme africaine aujourd’hui. Une démarche artistique rétive à toute assignation simplificatrice mais traversée par des motifs communs.

Réinventant la forme des billets de banque, en convoquant des motifs disparates au cœur de ses images géantes évoquant la domination occidentale passée, la Malgache Malala Andrialavidrazana estime par exemple, qu’être “femme et africaine, quand on est artiste, c’est la double peine, face à l’hégémonie patriarcale et occidentale”.

Par Jean-Marie Durand
08/11/2016

INSIDE
HEM'SEY MINA

A Lire

HEM'SEY MINA

Republic of the Congo: Breaking the Boundaries

Life Style

Republic of the Congo: Breaking the Boundaries

Petit Piment, d’Alain Mabanckou,  éd. du Seuil, 288 pages,  18,50 € à paraître le 20 août

A Lire

Les incontournables de la rentrée littéraire afro

Syssi Mananga

A Ecouter

Syssi Mananga

L'Anté-peuple

A Lire

L'Anté-peuple

L'Abbé Fulbert Youlou © AFP

Mémoires

La Fabrique des barbouzes »

Sindika Dokolo

Life Style

Sindika Dokolo



À LA UNE

Série. “Atlanta” :

Une lettre d’amour à l’Amérique noire

La nouvelle série phénomène de FX Networks dépeint le quotidien de jeunes Africains-Américains à Atlanta, entre rêves et galères. Elle montre avec humour et conviction ce que signifie être noir dans les États-Unis d’aujourd’hui.

Série. “Atlanta” :
Lorsqu’il a créé sa propre série, l’acteur Donald Glover, révélé dans la série culte Community, a eu d’autres priorités que la complexité du scénario. Né à Atlanta, il fait de la capitale de la Géorgie le décor de sa fiction, qui raconte l’aventure de deux cousins essayant de percer dans la musique tout en gérant leurs relations amoureuses. Bref, pas l’histoire la plus originale qui soit. Mais l’intérêt d’Atlanta est ailleurs, selon The Hollywood Reporter : "Il y a une ambiance dans cette série qui fait que, plus vous la regardez, plus cette ambiance devient infiniment plus importante que le scénario.”

Car Donald Glover n’a pas seulement imaginé une histoire, “mais plutôt une tranche de vie, qui se déroule sur un rythme qui semble réel, pas fabriqué pour une série télé”, poursuit l’hebdomadaire. Le pari semble donc réussi pour Atlanta, qui a reçu une pluie d’éloges dans la presse outre-Atlantique. “Il s’agit d’une histoire décalée sur le fait d’être jeune, pauvre, noir et désespéré : c’est risqué, c’est étrange et c’est l’une des meilleures fictions de la rentrée”, juge ainsi Entertainment Weekly.

Source Courrier International

Corentin Pennarguear
25/10/2016

Donald Glover (à droite) est le héros et le créateur de la série Atlanta, diffusée depuis le 6 septembre sur FX Networks. Matthias Clamer/FX

Mots d'ailleurs

Série. “Atlanta” :

The blazing success of Yaa Gyasi's "Homegoing"

Coup de coeur

Yaa Gyasi, écrivaine:

La jeune troupe qui joue dans la pièce "La fuite" de Driss Homet. © DR

Mots d'ailleurs

Driss Homet

 Alain Mabanckou à Paris, le 6 juillet 2015 © JOEL SAGET/AFP

Coup de coeur

Alain Mabanckou

Spirita Nanda © DR

Coup de coeur

Spirita NANDA

Nadeen Mateky © benseg

Coup de coeur

Nadeen Mateky

John Akomfrah

Coup de coeur

John Akomfrah

Henri Lopes

Coup de coeur

Henri Lopes

Ouattara Watts

Coup de coeur

Ouattara Watts

El Anatsui © DR

Coup de coeur

El Anatsui

Moise Katumbi Chapwe, gouverneur du Katanga  © DH.BE.

Histoire de...

RD Congo

Compagnie Germaine Acogny Songook Yaakar © Michel Cavalca

Coup de coeur

Germaine Acogny

Alain Mabanckou

Histoire de...

Alain Mabanckou

Helmie Bellini

Coup de coeur

HELMIE BELLINI

VAN ANDREA

Coup de coeur

VAN ANDREA

Le 1er Festival Alphabet Africa

Histoire de...

Le 1er Festival Alphabet Africa


À LA UNE

Basango Jazz Fesival 2013

Quel plus bel écrin offrir au Basango Jazz Festival que Pointe- Noire ? Celle qu’on appelle Ponton-la-belle, capitale économique du Congo et véritable mosaïque de couleurs et de cultures où se mêlent traditions et modernité, est le cadre rêvé pour organiser cet événement.

WILFRID MASSAMBA
20/10/2016

INSIDE
L'Abbé Fulbert Youlou © AFP

Mémoires

La Fabrique des barbouzes »

Djenné

Mémoires

Djenné

Le Code Noir

Mémoires

Léandre Sahiri

Grand Kallé

Mémoires

Joseph Kabassélé disparaissait il y a 25 ans

Raphaël Carrera

Mémoires

Raphaël Carrera

Le chevalier de Saint-Georges

Mémoires

Le chevalier de Saint-Georges

Radama 1er

Mémoires

Radama 1er(1820-1828)

Olaudah Equiano

Mémoires

Olaudah Equiano l’Africain

visage enfant

Mémoires

Afro-Colombiens

Tontons macoutes

Mémoires

Tontons Macoutes

Aline Sitoe Diatta

Mémoires

Aline Sitoe Diatta

Funérailles du roi Ashanti Opuku II

Mémoires

Le roi Ghana

Bilal

Mémoires

Bilal

mentouhotep II

Mémoires

Février Mois de l’Histoire Nègre

Kimpa Vita

Mémoires

Kimpa Vita 1684-1706

Sandra Laing and her mother

Mémoires

Sandra Laing

Watts

Mémoires

Watts

Amnésie et Négation

Mémoires

Amnésie et Négation


HEM'SEY MINA

SUR LA PHOTO, C'ÉTAIT PRESQUE PARFAIT !

HEM'SEY MINA
Les images souvenirs, à elles seules, ne suffisent plus au personnage principal, coupé de son pays natal depuis une dizaine d’années. Alors qu’il est en fin d’études dans sa faculté parisienne, le protagoniste se lance dans un voyage initiatique pour raviver en lui la flamme de ses origines et le faire renouer avec sa première identité.
À travers sa quête d’idéal, le lecteur se laisse aspirer par les rêves d’une jeunesse à la recherche d’équilibre et découvre une facette originale de la banlieue sud parisienne et de l’Afrique équatoriale avec humour et légèreté. Sur la photo, c’était presque parfait ! est une invitation au voyage, à la recherche de soi et la découverte autrement. Une histoire décousue qui parle à la jeunesse d’aujourd’hui et se termine figée dans un souvenir impérissable.

SUR LA PHOTO, C'ÉTAIT PRESQUE PARFAIT !
ISBN 978-2-917576-87-8 - Octobre 2016
Format 13,5x20,5 - Pages 220
Acheter Prix 15€

WILFRID MASSAMBA
25/10/2016

INSIDE

L'OEIL DE BASANGO

Les Garifunas

YURUMEIN (Our Homeland): A Film About Garifuna Cultural Renaissance on St. Vincent

L'OEIL DE BASANGO

Papa Wemba

Papa Wemba © DR

L'OEIL DE BASANGO

LE CINÉMA AU CONGO

Wilfrid Massamba, Directeur du Moké film festival © MFF 2016

L'OEIL DE BASANGO

Papa Wemba

Papa Wemba, en août 2014, lors d'un concert à Nairobi. © AFP/Tony Karumba

L'OEIL DE BASANGO

Prince

Prince

L'OEIL DE BASANGO

MaameYaa Boafo

MaameYaa Boafo © Studio Eveliz by Eveliz and Tony Prince Tomety

L'OEIL DE BASANGO

UN TRAVAIL DE TITAN

Pousse-pousseur à Brazzaville © Wilfrid Massamba

L'OEIL DE BASANGO

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

Madiba, Nelson Mandela, un homme de convictions avec une vision politique, une icône pour la démocratie

L'OEIL DE BASANGO

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

Nelson Mandela, Winnie Mandela - une image de joie du couple Mandela le jour de la libération de Mandela de prison

L'OEIL DE BASANGO

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

Nelson Mandela à Robben Island, à une date non déterminée. © IDAF

L'OEIL DE BASANGO

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

Les membres de l'ANC arrivent à leur procès sous les acclamations de leurs partisans. © Photo

L'OEIL DE BASANGO

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

L'OEIL DE BASANGO

«Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle»

Au tribunal de Johannesburg, en 1952, à la suite d'une campagne de désobéissance civique. © Eli Weinberg/IDAF/JA

L'OEIL DE BASANGO

Nelson Mandela, l'Africain du XXe siècle

Photo non datée de Nelson Mandela dans sa jeunesse. © DR

L'OEIL DE BASANGO

Au Congo

Hassim Tall Boukambou. CRÉDITS : DR

L'OEIL DE BASANGO

Jonathan BIKOUMOU

Jonathan BIKOUMOU


Dizzy Gillespie

DIZZY FOR PRESIDENT

Personnalité excentrique du jazz, Dizzy Gillepsie est célèbre pour sa trompette coudée qui lui permettait de faire une musique différente. avec Charlie Parker, il fut le cofondateur du style be-bop.

Dizzy Gillespie
Un jour, quelqu'un lors d'une fête tomba sur la trompette de Dizzy.
Celle-ci se plia de telle sorte que le pavillon pointait vers le haut.
La colère passé, dizzy essaya de jouer de son instrument.
Grande et heureuse fut sa surprise: le son lui parvenait mieux à l'oreille.
Le lendemain matin, Dizzy se rendit chez son fabricant pour lui demander
s'il était possible de commercialiser l'idée.
Dizzy était pareil à un renard. c'était l'un des types les plus malins sur le plan musical.
Il savait ce qu'il faisait à l'endroit;
il savait ce qu'il faisait à l'envers.
Il inventa les ghosts notes - les notes fantômes.
Des notes qu'il ne joue pas mais qu'on croit réellement entendre.
Et si l'Amérique n'avait préféré les cowboys aux musiciens, il eût été président.
To be-bop or not to be?
Telle était la question.
Dizzy choisit d'être be-bop pour être.


David Gakunzi
11/11/2003

Sandy Mayetela

ÉCONOMIE

Sandy Mayetela

Port Autonome de Pointe-Noire, terminal à conteneurs © Wilfrid Massamba

ÉCONOMIE

Congo

Claudio Descalzi le PDG du groupe eni au palais du Quirinal, à Rome, en 2014. © LUIGI MISTRULLI/SIPA

ÉCONOMIE

Claudio Descalzi

Plateforme Maersk Deliver du champ Lianzi  © Wilfrid Massamba

ÉCONOMIE

Congo

Comilog

ÉCONOMIE

Comilog

Vos campagnes d'e-mailing

ÉCONOMIE

Vos campagnes d'e-mailing

Lionel Zinsou

ÉCONOMIE

Lionel Zinsou

L'entrée de South By SouthWest, à Austin (Texas).© Samir Abdelkrim

ÉCONOMIE

South by SouthWest

Africa CEO Forum

ÉCONOMIE

Africa CEO Forum

Tidjane Thiam

ÉCONOMIE

Tidjane Thiam

elikia mokè, le téléphone low cost de VMK

ÉCONOMIE

Smartphones

Vérone Mankou

ÉCONOMIE

Vérone Mankou

Mobile banking

ÉCONOMIE

Mobile banking

Congo

ÉCONOMIE

Congo



MOKÉ TV



Ilona Massamba, ton sourire, ta joie mon espoir, ma vie. Sans toi nous ne serions que des ombres dans ce monde.

Une photo publiée par Wilfrid Massamba (@willymassamba) le








App Store
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube






Facebook
App Store
Google+
Instagram
Rss
Twitter
YouTube